Conférence de presse de Thomas Tuchel : « Di Maria et Draxler ont montré qu’ils assumaient leurs responsabilités »
Conférence de presse

Conférence de presse du PSG avant la réception de Saint-Étienne

La veille de la 5e journée de Ligue 1 entre le PSG et Saint-Étienne, qui aura lieu vendredi (20h45) au Parc des Princes, Paris United a assisté à sa première conférence de presse. Durant celle-ci, Thomas Tuchel a notamment parlé du retour de Marco Verratti, du poste de gardien de but et la gestion de Neymar. Présent également, la recrue Juan Bernat a évoqué sa concurrence avec Kurzawa.

Durant la conférence de presse de jeudi, au centre d’entraînement Ooredoo, le coach parisien a d’abord annoncé que seul Layvin Kurzawa était toujours à l’infirmerie. Pour préparer la réception de Saint-Étienne, vendredi (20h45), Thomas Tuchel peut compter sur le retour de Marco Verratti. Marquinhos et Thiago Silva ont, eux, repris l’entrainement ce jeudi. « Il n’y pas de problème » les concernant a précisé l’entraîneur parisien.

Gardien : qui est le numéro un ?

« J’ai parlé avec Alphonse (Aréola) avant l’arrivée de Gigi (Buffon). Je lui ai dit qu’il commence en pôle position pour le moment. C’est exactement ce que j’ai dit. Après, Gigi est arrivé et la situation est devenue complètement différente. Gigi est une légende. Maintenant, nous devons être très intelligents avec les deux joueurs. Nous devons trouver une solution pour eux.(…) À mon avis, Alphonse va être un grand joueur, un top gardien. Les deux sont là et en forme. Nous n’avons pas de numéro un ou deux».

Un peu agacé par ce « débat », l’entraîneur parisien a précisé qu’Aréola jouerait face à Saint-Etienne et Liverpool.

L’importance de Marco Verratti

« C’est super important d’avoir un joueur avec les qualités de Marco et qu’il reste en bonne santé. Pour revenir, il a travaillé très dur et il doit travailler plus dur dans le futur. Il a des qualités extraordinaires. Il peut faire la différence au milieu. C’est un joueur très courageux. »

Faut-il préserver Neymar ?

« Ce n’est pas une question de minutes jouées mais seulement de savoir ce qui est risqué ou pas pour demain (vendredi). On fait attention mais sans idée derrière la tête, juste demain. Peu importe le temps de jeu, on doit réfléchir et parler avec lui. On prendra une décision ensuite. »

Neymar dribble-t-il trop ?

« J’aime beaucoup. À mon avis, c’est notre défi de créer beaucoup d’occasions quand Neymar peut jouer avec sa force (ses dribbles). C’est aussi un effort d’équipe et en ça il s’adapte très bien. Quand je parle avec lui, il est toujours concerné par l’équipe. On a beaucoup d’occasions quand Neymar dribble pour nous ».

Quelle opposition face à Saint-Étienne ?

« Ca va être difficile car c’est une équipe avec beaucoup d’expérience. Ils sont disciplinés (…) et nous devons être patients ». « La concentration sera importante. Nous devons améliorer notre style et notre intensité. J’ai beaucoup de respect pour Saint-Étienne ».

Les Verts pour préparer les Reds ?

«  Ce n’est pas possible de préparer Anfield avec le match de (vendredi). Alphonse joue car il doit jouer à Liverpool. Il faut réfléchir à si on fait jouer Marco (Verratti) demain (vendredi) alors qu’il ne jouera pas à Liverpool… Ce serait peut être mieux de faire jouer quelqu’un d’autre. Pour les sensations. En tout cas, j’espère que personne ne pense à mardi. Il est important pour le staff et le club de ne pas faire de différence entre les matches ».

Juan Bernat a également donné sa première conférence de presse d’avant-match. Signe que l’Espagnol devrait effectuer sa première sous les couleurs parisiennes. Thomas Tuchel a tenu à préciser qu’il faudrait « être patient avec lui » car il n’a « pas joué pendant longtemps ». Le coach allemand a loué sa « bonne agressivité » et son « jeu sans le ballon ».

L’ancien joueur du Bayern Munich s’est estimé « prêt à 100% ». Il pourrait donc être aligné durant la rencontre en l’absence de Layvin Kurzawa. Concernant le Français, Bernat lui souhaite « une bonne récupération » mais est ici « pour gagner (sa) place ». « Je ne suis pas inquiet. Tous les grands clubs ont deux joueurs par poste. Le but pour chacun est de gagner sa place à l’entraînement et en match », a-t-il conclu.

Xavier Trèfle@Xavshamrock

Crédit photos :  Nine Prod