à la uneAvant matchConférence de presse

Conférence de presse de Tuchel avant la réception du RC Strasbourg ce dimanche : « C’est difficile de composer une équipe pour demain sans prendre trop de risques. »

Après un match nul à la Meinau en décembre dernier, le PSG reçoit Strasbourg ce dimanche à 21h pour la 31e journée du championnat. Un adversaire de taille puisque le PSG n’a gagné que 4 de ses 8 dernières rencontres contre Strasbourg. Avec la blessure avérée de Marquinhos contre Nantes, l’effectif parisien est toujours plus affaibli.

 

Peut-on avoir des nouvelles du groupe d’un point de vue médical ? Notamment l’état de forme de Neymar et Cavani ?

« Edi s’entraine individuellement depuis quelques semaines maintenant. Ney, lui, s’est d’abord remis à courir avant de lui aussi reprendre un entrainement individuel avec le ballon. Ils ne sont donc pas dans le groupe. Au même titre que Moussa Diaby et Marquinhos qui se sont tous les deux blessés contre Nantes. Angel ne s’est pas entrainé à 100% et ne jouera pas demain. Pour Thomas Meunier, on décidera aujourd’hui après l’entraînement. »

N’est-ce pas un match particulier pour vous ? Puisque si Reims bat le LOSC, cela pourrait être votre premier titre de champion de France avec le PSG.

« Cela ne dépend pas de nous, donc il ne vaut mieux pas trop y penser. Notre responsabilité est d’être prêt à gagner. Et cela s’annonce difficile avec le nombre de blessés. Donc il vaut mieux nous concentrer sur nous-mêmes, plutôt que de parler et de penser aux conséquences qui ne dépendent pas de nous.

Je pense que Lille peut gagner parce qu’il jouent avec beaucoup de confiance et de qualité. Donc s’ils gagnent, on ne sera pas champions. C’est difficile de composer une équipe pour demain sans prendre trop de risques. Donc on reste concentrés sur notre match. »

Vous allez regarder le match ?

« Peut-être la première période, puisqu’on doit aussi préparer le notre. Mais j’ai regardé celui contre Nantes qui était très intensif, avec beaucoup de buts et d’occasions. »

Avec la possibilité d’être champions aussi tôt dans la saison, est-ce que vous ne regrettez pas un peu le manque d’adversité dans ce championnat ?

« Honnêtement, je ne suis pas d’accord. Parce que si tu gagnes toujours, tu arrives à un point où tout le monde pense que c’est facile et que les autres sont faibles. Mais ce n’est pas le cas. Nous sommes forts, nous faisons une bonne saison. Mais à force de gagner, tout le monde pense que les autres ne sont pas assez forts. Je ne peux pas penser que c’est mieux pour nous d’être champions plus tôt ou plus tard. Nous faisons simplement de notre mieux. L’équipe est extraordinaire parce que les joueurs restent concentrés, ils jouent avec envie et montrent une mentalité exceptionnelle. C’est le plus important pour moi. Juger la situation et le niveau des autres équipes, ce n’est pas mon job. »

A l’arrivée de Juan Bernat en début de saison, vous parliez de le préserver au vu de son retour de blessure. Finalement, il a joué quasiment tous les matchs, il a retrouvé un physique, une mentalité et même la sélection espagnole. Quel est votre secret ?

« Il n’y a pas de secret, c’est juste qu’il a de la qualité. Il est sympathique, très calme et professionnel. Il n’avait pas joué beaucoup au Bayern, donc oui on a été attentif au début. Mais il travaille beaucoup aussi en prévention avec le staff médical. Son niveau actuel, il le mérite. Il est devenu très important pour nous et peut dorénavant jouer à plusieurs postes. Et toujours avec le même engagement. »

On approche de plus en plus du mercato. C’est donc la période des rumeurs et des premières annonces. Vous, Thomas Tuchel, dans l’idéal, combien de nouveaux joueurs aimeriez vous ?

« C’est difficile à dire, entre ceux qui veulent rester et ceux qui veulent partir. Aujourd’hui je dirais 3 ou 4 joueurs en plus, ce serait bien. »

Est ce qu’avec autant de blessés, ne seriez-vous pas tenté de faire appel à des joueurs du centre de formation, puisque vous êtes quasiment champions ?

« Pour moi, jouer avec l’équipe première doit se mériter. Mais oui, c’est une bonne occasion, notamment avec la blessure de Moussa. La porte est toujours ouverte, mais c’est aussi aux joueurs de montrer qu’ils le méritent. Mais on ne peut pas non plus piocher dans la réserve quand certains joueurs sont blessés puis les renvoyer en réserve, ça n’aide pas les jeunes joueurs. On ne doit pas se précipiter, il faut gérer les joueurs avec responsabilité. »

Buffon n’a plus joué depuis l’élimination de la ligue des champions. A-t-on une chance de le revoir jouer cette saison ?

« Oui, il est titulaire demain (rires). »

Rabiot revient avec vous à l’entrainement cette semaine. Avez-vous l’espoir de le titulariser d’ici la fin de saison ?

« Non, cette situation ne va pas changer. »

propos recueillis par Soufiane pour Paris United