à la uneConférence de presse

Conférence de presse de Thomas Tuchel avant PSG v Bruges : « Jouer avec précision »

Le Paris Saint-Germain reçoit le FC Bruges ce mercredi soir pour le compte de la 4ème journée de la Ligue des champions. Les champions de France devront rassurer après leur défaite à Dijon. Thomas Tuchel s’est présenté face à la presse ces dernières minutes pour évoquer la rencontre face aux Belges. 

Les médias allemands vous annoncent au Bayern. Est-ce vrai et est-ce un challenge qui vous intéresse ? 

Thomas Tuchel : « Cela ne m’intéresse pas. J’ai un contrat au PSG jusqu’à la fin de la saison et même la saison prochaine. Je ne pense pas au Bayern Munich une minute ».

Qu’avez vous dit à vos joueurs après la défaite à Dijon. Avez-vous parlé à Leonardo, qui était agacé ? 

T. T : « Oui. Ce n’était pas possible de trouver une personne pas déçue après le match. Leonardo était déçu. C’est toujours difficile d’accepter. C’était nécessaire de prendre 2 jours. On a parlé de la mentalité avec les joueurs parce que si on joue deux mi-temps différentes comme c’était le cas, on donne l’occasion à l’adversaire d’y croire. Nous ne sommes pas la première équipe qui perd un match en étant favorite. On déteste perdre. Mais nous sommes aussi une équipe qui peut perdre contre Dijon un vendredi soir. On doit s’améliorer. C’est notre responsabilité à tous. On doit apprendre. Peut-être c’était une bonne leçon. » 

Di Maria est très en confiance. C’est un garçon qui a besoin d’être entouré ? 

T. T : « Oui. Il est sensible. Angel doit avoir une relation proche avec le coach et honnête. Il doit sentir la confiance. Il est capable de faire des choses décisives pour nous. Mais s’il est bon, c’est grâce à lui d’abord. Il est extraordinaire. Il est super fiable. C’est facile de donner des responsabilités à un joueur comme ça. C’est un garçon ouvert. »

Que pensez-vous de la relation sur le terrain entre Di Maria et Mbappé ? 

T. T : « Les deux joueurs sont extraordinaires. Ils peuvent toujours jouer ensemble. Ils jouent ensemble beaucoup de fois. Je leur demande de jouer ensemble. C’est nécessaire pour le groupe. Ils aiment jouer dans les demi-espaces. Plus ils sont forts et mieux c’est pour l’équipe. Les deux sont fiables. »

Attendez-vous Bruges au même niveau que chez eux ?  Est-ce la saison idéale pour gagner la Ligue des champions ? 

T. T : « Chaque saison est la bonne (rires). Aucune équipe ne gagne rien en novembre. Le Real Madrid a beaucoup gagné en mai et peu en novembre. On doit rester les pieds sur terre. On doit être modeste. Pour nous, gagner la Ligue des champion est un grand défi. Contre Madrid, Bruges a fait un pressing très haut. Ils ont marqué deux fois. A Bruges, c’était encore plus agressif de leur part. Pour demain, on doit s’adapter encore une fois. Bruges est une équipe courageuse. Ils vont faire du pressing je pense. Ils n’ont rien à perdre. Le match dépendra de notre qualité. On doit être très attentif face à une équipe pas toujours structurée mais un peu folle. On devra jouer avec précision. »

Vous serez jugé si vous gagnez la Ligue des champions. Comme dormez vous la nuit ? 

T. T : « J’ai le privilège de gagner beaucoup d’argent. Le football est comme mon meilleur ami. Je pourrais travailler pour rien aussi. Beaucoup de gens attendent beaucoup de nous. Si tous les coachs étaient jugés sur la Ligue des champions, beaucoup ne seraient pas bons. Il n’y a qu’un seul vainqueur. Je ne dors pas quand nous jouons mal. Nous devons faire étape par étape. Nous devons avoir le momentum, la chance, l’arbitre, il y a plein de facteurs. Cela ne tient à rien. »

« Vous attendez-vous à un match trop facile face à Bruges après le match aller ? 

T. T : « Non, on a pris une leçon à Dijon. Tout peut arriver. J’ai confiance en mon équipe. Ils ont montré beaucoup de fois qu’ils étaient à la hauteur. La Ligue des champions, ce n’est jamais facile. Au match aller, ok il y a eu 5-0 mais on a été mis en difficulté pendant pas mal de temps. C’est difficile de s’adapter à Bruges. Il faut être intelligent. » 

 

Paris United

GRATUIT
VOIR