à la uneAvant matchConférence de presse

Conférence de presse de Thomas Tuchel avant-match PSG v LOSC : « Je n’aime pas sanctionner les joueurs mais quelques fois c’est nécessaire »

C’est un choc de haut de tableau que nous offre cette 12ème journée de Ligue 1. Le PSG reçoit le LOSC, son dauphin pour le moins inattendu. Les deux leaders du classement s’affrontent vendredi soir au Parc des Princes. Le coach parisien s’est présenté en conférence de presse ce matin et confirme, entre autres, la titularisation de Buffon contre Lille et Naples.

 

Quel est le groupe de demain ?

Thomas Tuchel : « Cavani, Kurzawa, Dagba, et Alves se sont entraînés avec le groupe puis en individuel. Pour Cavani, nous devons attendre l’entraînement d’aujourd’hui. Ce n’est pas sûr encore, mais je pense qu’il sera avec nous demain. »

 

Après le match avec l’OM, avez vous échangé avec Mbappé et Rabiot ? Avez-vous fait quelques réglages ?

« Je ne dois pas être trop émotionnel, je dois réfléchir à ce qu’il s’est passé à Marseille. Les choses se sont passées et l’attention est maintenant sur Lille. »

 

Qui sera aux cages demain ? Est-ce que le rôle de Buffon dépasse celui de gardien de but ?

« Oui, il a un rôle très important. Il a une grande carrière, une grande expérience. Son approche du sport est primordiale. C’est important qu’il partage cette expérience. Ce sera lui demain et également contre Naples. »

 

Vous avez beaucoup parlé de Neymar, Mbappé, Di Maria. Quelle est la différence avec Cavani, est-il différent ?

« C’est important d’avoir des joueurs avec des caractères différents. Edi est un vrai numéro 9, il est important pour l’équipe. C’est une bonne chose qu’ils ne soient pas semblables. C’est important pour la confiance qu’un numéro 9 marque des buts aussi. »

 

PSG-Lille, meilleur test pour le match contre Naples ?

« Je ne vais pas vous dire comment nous allons jouer demain. Les deux matchs contre l’OM et Lille sont très difficiles. Le LOSC a des qualités individuelles telles que Pépé, Bamba, Ikoné. C’est important de contrôler le match mais aussi la contre-attaque. Nous devons nous focaliser sur demain et pas Naples. »

 

Allez-vous adapter votre système face à l’adversaire ?

« Si c’est nécessaire de changer pour contrôler la contre-attaque par exemple, alors nous le ferons. Il faut analyser le jeu. Contre Lille, nous devons avoir une bonne structure en attaquant et contrôler le jeu avant la contre attaque. Sinon nous allons avoir des problèmes. »

 

Après OM-PSG, le groupe est-il ressorti plus fort ?

« J’espère que le groupe a évolué. C’est toujours un process, ce ne sera jamais terminé. Je n’aime pas sanctionner les joueurs mais quelques fois c’est nécessaire. Il faut regarder vers l’avant et continuer. Il faut ajuster le groupe, c’est normal. »

 

Après Lyon puis l’OM, Lille est-il le club que vous redoutez le plus ?

« Non, pas de peur mais beaucoup de respect. Comme nous l’avions pour Lyon, qui avait joué en Ligue des Champions juste avant. Marseille également, c’est toujours compliqué de jouer au Vélodrome. Lille a une saison fantastique et c’est mérité. Mais il n’y a pas un club plus difficile à jouer que l’autre. »

 

Le collectif pose un peu problème en ce moment, quelle est la meilleure solution pour pallier à cela ?

« Nous souhaitons plus d’automatismes évidemment, nous sommes encore en évolution. C’est un travail de longue haleine. »

 

Concernant Angel Di Maria, c’était une priorité qu’il prolonge ? En quoi est-il un joueur clé ?

« C’est magnifique qu’il continue avec nous car il est très important. C’est facile avec lui car il est professionnel, jamais blessé, joue pour l’équipe. C’est primordial d’avoir un joueur comme lui dans le groupe. »

 

Propos recueillis par Yasmine Muffoletto

Paris United

GRATUIT
VOIR