Parc des Princes
à la uneConférence de presseLe Club

Conférence de presse d’avant-match Bruges-PSG Thomas Meunier : « Je m’attends à un match piège »

Le Belge s’est présenté devant la presse à la suite de son coach, Thomas Tuchel. Rien d’étonnant au vu du passé de Thomas Meunier, formé pendant 5 saisons (2011-2016) au club de Bruges. Et le latéral droit ne tarit pas d’éloges sur le coach du club belge, Philippe Clément, qu’il qualifie tout simplement de “génie”. 

A quel accueil pour ce match contre votre ancien club ? 

C’est un club assez chaud. Annuellement, il y a  25 000 abonnés je crois, sur un stade avec une capacité de 30 000. Ils ont une culture très anglophone du foot. Je m’attends à aucun accueil particulier, il viennent pour le match et pas que pour Thomas Meunier. 

Thiago Silva

Thiago a quelque chose de rassurant car il a de l’expérience et c’est quelqu’un de toujours impliqué. Tu te sens obligé de performer avec lui. Son expérience m’est d’une grande utilité.

T’attends-tu à un match compliqué ? 

Je m’attends à un match piège. A Madrid, ils auraient pu faire 0-3 et ça aurait été plié. Il ne faut sûrement pas les sous-estimer. 

Angel Di Maria

Je me sens utile pour Angel au niveau du travail, c’est-à-dire que je suis là pour compenser au niveau de la récupération et du déplacement technique pour qu’il conserve sa liberté et fasse la différence.

Que penses-tu de Philippe Clément ?

C’est un entraîneur super jeune. Quand j’étais à Bruges, il était encore assistant mais il fait partie de cette nouvelle génération d’entraîneurs (comme Tuchel ou Guardiola) qui fait beaucoup de management et a une nouvelle vision du football. C’est un coach qui a ses idées et qui parvient à les communiquer à ses joueurs. 

A part Simon Mignolet, on connaît peu de joueurs. D’où vient le danger ?

Le danger vient d’un peu partout mais la pièce maîtresse est Hans Vanaken, au milieu de terrain. Il va falloir l’empêcher de jouer tout simplement car il peut faire la différence à tout moment.

Quand tu es arrivé à Bruges, c’était en tant qu’attaquant. Quel recul as-tu sur ce changement de poste ? 

Je regrette tous les jours d’avoir accepté cette offre d’être défenseur. Moi, mon envie est de mettre de buts mais à ce moment là de ma carrière je ne jouais pas beaucoup et ma priorité était d’être sur le terrain. 

Paris United

GRATUIT
VOIR