à la uneAprès matchConférence de presse

Conférence de presse d’après PSG v Strasbourg, Thomas Tuchel : « Quand il est sur le banc une fois, vous êtes surpris ? Vous devriez être surpris qu’il enchaîne neuf matchs ! »

Après le nul contre Strasbourg (2-2) qui repousse l’officialisation du titre de champion de France 2019, l’entraîneur parisien regrette le manque de profondeur de son banc. Il est revenu sur la non-titularisation de Mbappé, la prestation de Choupo-Moting mais aussi sur son expulsion.

 

Son sentiment d’après match

« Je suis vexé en moi, contre moi-même. J’ai pris une mauvaise décision avant le match avec une structure trop offensive. On n’a pas réussi à contrôler les contre-attaques. On a changé à la mi-temps. On a alors joué dans le camp adverse et sans céder d’occasions à Strasbourg. C’est de ma responsabilité. L’équipe est fatiguée mentalement parce qu’on a un petit groupe, 14 ou 15 joueurs. Il fallait protéger les joueurs. Je n’ai pas fait ça et c’était ma responsabilité donc je suis un peu vexé. »

Pourquoi Mbappé était-il sur le banc ?

« Vous étiez surpris de le voir sur le banc ? Mais c’est parce  qu’on l’utilise trop. On l’utilise trop. On est toujours 14 ou 15 joueurs. Il vient de jouer 9 matchs d’affilée avec la responsabilité de marquer. Quand il est sur le banc une fois, vous êtes surpris ? Vous devriez être surpris qu’il enchaîne neuf matchs ! Il manque Cavani, Di Maria, Neymar. C’était la dernière occasion de le protéger. Il a senti quelque chose de musculaire lors des trois derniers matchs. Il joue trop. Marquinhos s’est blessé contre Nantes. »

Des garanties lors du prochain mercato ?

« Non, il n’y en a pas. On a beaucoup de blessés. C’est comme ça. On doit avoir un groupe avec plus de joueurs fiables capables de disputer 50 matchs. Avoir 17 joueurs habitués à jouer 45 matchs, c’est nécessaire. On peut avoir un petit groupe mais fiable et peu de blessés. Là, on en a beaucoup. Il faut de la chance. »

Les blessés, est-ce un problème de fatigue ou d’hygiène de vie ?

« Oui, oui. On entend ça beaucoup de fois. Mes joueurs sont professionnels et ils donnent tout. Je ne peux pas répondre à une question comme ça. On a fait 2-2 une fois et on joue avec des joueurs qui sont toujours là et donnent, on fait une saison incroyable et, après, on pose des questions comme ça, je ne peux pas répondre. »

Choupo-Moting

«Il manque de beaucoup de confiance. Son rôle est différent. Il n’est pas ici pour commencer les matchs mais, en ce moment, il commence beaucoup parce qu’il y a beaucoup de blessés. C’est un remplaçant. Je suis très malheureux pour lui parce qu’il avait bien commencé. Je ne sais pas pourquoi il a arrêté ce but sur la ligne. On dit en anglais que c’est la loi de Murphy.»

L’avis du vestiaire

« Je ne sais pas. C’était une situation décisive. On n’en a pas parlé à la pause. Ce n’était pas le moment pour le chambrer. C’était peut-être une situation décisive parce que c’était le but du 2-1 pour nous mais on n’a pas parlé de ça pendant la mi-temps. J’ai dit que j’ai choisi la mauvaise structure, on a donc changé les choses et tout le monde devait être calme, tranquille, jouer vite et plus rapidement pour marquer le but suivant et ainsi être capables de gagner. En plus, il y a eu 2-2. »

Son expulsion

«Il y a eu beaucoup de fautes tactiques de Strasbourg. C’était juste devant moi. Il y a eu deux fautes du même joueur. J’ai dit : « Deux fois » et l’arbitre m’a expulsé malheureusement. »

Paris United

GRATUIT
VOIR