à la uneAvant matchConférence de presse

Conférence de presse avant PSG v Montpellier Thomas Tuchel : « C’est un cadeau d’entraîner des joueurs tels que Dani, Thiago ou Gigi»

Le PSG démarre sa série de rencontres à domicile en recevant Montpellier pour le match en retard de la 17ème journée de championnat. Pour rappel, la rencontre avait été annulée en raison du mouvement social des Gilets jaunes. Cette fois la programmation est un peu particulière et le choix va être rude pour certains. Le match est diffusé à 21h, en même temps que les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Quels sont les joueurs indisponibles ?

« Neymar, Cavani, Meunier. Silva et Paredes sont suspendus et Bernat risque d’être indisponible également. Ce n’est pas facile de garder tout le monde car il n’y a eu que deux jours entre les deux rencontres. C’est important de beaucoup dormir et de ne pas prendre de risques avec les joueurs. C’est aussi nécessaire d’être à l’entraînement et d’être prêt demain. Nous allons préparer le match demain matin, nous devons trouver une balance pour récupérer. Nous allons faire des petites sessions vidéos mais très courtes. »

Dani Alves vous a comparé à Guardiola, qu’en pensez-vous et qui vous inspire en tant qu’entraineur ?

« Mon premier entraîneur était mon père. C’était très bien mais très dur. J’ai eu la possibilité de connaître beaucoup d’entraîneurs et d’avoir beaucoup d’influences. J’ai beaucoup regardé Barcelone avec Guardiola, c’était toujours une leçon pour apprendre et améliorer chaque match. J’aime beaucoup entraîner des joueurs tels que Dani, Thiago ou Gigi, c’est un cadeau pour moi. Ils me permettent de grandir et de m’améliorer. Je donne mon meilleur à chaque fois et c’est pareil pour eux. »

Vous tenez à l’équilibre du temps de jeu des gardiens. Buffon a un match de plus en Ligue des champions, Areola jouera-t-il le prochain ?

« J’ai un peu mauvaise conscience car la situation n’est pas facile pour les deux. Gigi a beaucoup d’expérience donc c’est plus facile pour lui mais les deux sont exceptionnels. Ils ont été incroyables avec cette situation d’alternance. Gigi a joué le dernier match en Ligue des champions grâce à son expérience, c’est très important pour le vestiaire. Alphonse est aussi très fiable, j’ai confiance en mes deux gardiens. Les deux s’entendent très bien, je n’ai jamais vu ça entre deux gardiens. La situation n’est pas facile mais nous pouvons finir la saison comme ça, après nous aviserons. »

Kurzawa a peu de temps de jeu, est-ce un problème physique ou de niveau ?

« Ce n’est pas une question de qualités, il a beaucoup de talent mais Juan a très bien joué ces derniers temps. Kurzawa était blessé pendant longtemps et il n’a pas l’habitude, il doit adapter sa mentalité et être prêt à jouer quelques minutes. Il a très bien joué à Saint-Etienne et c’est impératif qu’il soit fiable. C’est trop risqué de faire jouer Bernat demain car il a reçu un coup la dernière fois. »

Il y a eu beaucoup d’absents à Saint-Etienne. Hésitez-vous à appeler les jeunes ?  

« Je n’hésite pas à les appeler mais ce n’est pas un cadeau d’être sur le banc avec l’équipe première. Il faut le mériter absolument. Toufiqui était avec nous que deux fois pour l’instant. La situation peut revenir à Montpellier car il nous manque beaucoup de joueurs. Je dois bien connaître les jeunes pour leur donner une place sur le banc.»

Doit-on s’attendre à beaucoup de changements avant Manchester ?

« Oui mais uniquement pour deux ou trois matchs. Sans Neymar, Cavani ou encore Juan, il n’y a pas beaucoup d’options. Il ne faut pas prendre de risques et ce n’est pas facile de trouver une solution. Maintenant, nous ne préparons que Montpellier et Nîmes. »

Dani Alves évolue dans beaucoup de zones sur le terrain. Quel poste avait-il à Manchester ? En quoi peut-il vous faire grandir ?

« Chaque jour avec Dani est un défi, il est très exigeant et demande le meilleur aussi bien de moi que des joueurs. C’est très bien car on ne peut que s’améliorer. C’est un leader, il a beaucoup d’énergie et ne s’arrête jamais. Contre Manchester, il était latéral gauche dans un 4-4-2. C’est notre leader dans le contre-pressing, c’est un modèle pour tous les autres. » 

Ne craignez-vous pas de trop faire jouer Kylian Mbappé ?

« On manque d’effectifs comme Edi ou Choupo contre Saint-Etienne. C’est beaucoup pour Kylian mais il joue bien et marque des buts décisifs. Ce n’est peut-être pas le moment pour qu’il se repose. Je vais parler avec lui aujourd’hui et nous prendrons une décision. »

Vous avez plus que jamais un rôle de manager, n’est-il pas usant de ne pas pouvoir compter à chaque fois sur tous ses joueurs ?

« Si mais nous sommes ici pour trouver des solutions et pas se lamenter. C’est la réalité, nous pouvons en parler mais il faut résoudre le problème. L’esprit dans l’équipe est exceptionnel et ça nous aide beaucoup car les gars sont toujours présents avec un bon état d’esprit. C’est nécessaire dans une phase intense comme celle-ci. Ils veulent jouer, ils aiment la compétition. Nous avons 3 matchs à domicile donc pas de vols, pas de voyage, c’est bien pour l’équipe.»

Yasmine Muffoletto