à la uneArticleCompétitionsL'équipeLes joueursRésumé de match

PSG v Nice : Nul et c’est tout

Au terme d’une rencontre d’une pauvreté immense, le PSG n’a pu faire mieux que match nul 0-0 face à Nice. Sans remise en question, changement d’attitude et prise de position du coach, la saison risque d’être bien longue.

Avant d’aller à Lens, samedi soir (21H), le PSG recevait Nice, troisième du championnat, qui avait perdu sa place de dauphin la semaine dernière au profit de Rennes. Pour ce choc de la seizième journée, Pochettino alignait le onze suivant : Donnarumma – Hakimi, Marquinhos (c), Kimpembe, Mendes – Danilo, Gueye, Dina-Ebimbe – Messi, Di Maria, Mbappé, le ballon d’or 2021 évoluant en faux numéro 9 alors que le français est décalé à gauche. En face, Nice se présente dans le 4-4-2 classique de Christophe Galtier.

Avant le coup d’envoi, donnarumma et Messi ont présenté leur trophée. On ne va pas se mentir, on a connu meilleure célébration.

Paris prend possession du ballon et, lorsqu’il le perd, le récupère très vite.  Le problème, c’est qu’avec Messi en faux numéro, quand Hakimi ou Mbappé se retrouve en position de centrer, il n’y a plus personne dans l’axe. Malgré cette domination, c’est Dolberg qui va se créer la première occasion sur une frappe en dehors de la surface, mais Donnarumma veille et repousse. Puis, c’est Delort qui est lancé en profondeur et il faut un superbe tacle de Kimpembe pour empêcher le niçois d’ajuster le portier italien.

Juste avant la demi-heure de jeu, Mbappé met enfin à contribution Benitez mais son ballon est repoussé puis dégagé du pied par le gardien niçois. Nice répond et sur un centre de Lotomba, c’est de nouveau le gardien parisien qui empêche Delort, de la tête, d’ouvrir le score. Petit frisson dans l’ennui quand Hakimi reprend un centre de Dina-Ebimbe mais son ballon passe au-dessus du but niçois. A la pause, le score est de 0-0.

Toujours pas de jeu

Dès le début de seconde période, le PSG, en contre, se crée une énorme occasion mais Di Maria, seul devant Benitez, va ouvrir son pied et le gardien niçois va lire parfaitement les intentions du parisien. Paris pousse enfin et c’est au tour de Mbappé de buter sur Benitez.

Sur un contre, Paris passe tout près de la correctionnelle. Renversement de Delort sur Boudaoui qui centre pour Dolberg qui voit sa tête heurter le montant de Donnarumma.

À l’heure de jeu, Verratti remplace DinaEbimbe.  Malgré cela, il ne se passe rien et le peu de fois où il se passe quelque chose, il manque l’efficacité, le geste juste. Au terme d’une rencontre pauvre et triste, Paris concède la match nul 0-0 face à des niçois juste bien organisés. Ça suffit pour tenir tête à ce PSG.

La première période parisienne fut déplorable si on retire les sept – huit premières minutes : pas de mouvement, une équipe déstructurée, des longs ballons sur Mbappé, aucun renversement pour déstabiliser le bloc niçois. La seconde fut à peine meilleure. Le pire, c’est qu’on n’a même pas senti une équipe qui voulait l’emporter coûte que coûte Mais qui se disait plus  » si ça passe, c’est bien, sinon, on les maintient à distance ». Quant au coaching, comme d’habitude, on sort Di Maria qui ne dira rien, on sort le petit jeune pas par lecture du jeu mais parce que c’était prévu pour donner trente minutes à Verratti.

Concernant les joueurs, Donnarumma a fait le job, Marquinhos a été de nouveau monstrueux, Mendès a été très intéressant, Danilo a fait son match et Dina-Ebimbe a montré qu’il méritait sûrement un peu plus de temps de jeu pour progresser encore. Pour le reste, ce fut entre catastrophique et déplorable.

Paris n’a pas battu Rennes, Marseille ni Nice, trois équipes du top 5 de la ligue 1 et le PSG va à Lens, cinquième, samedi soir. Paris ne propose toujours rien en termes de jeu et d’animation. Pire, on se demande parfois si ce n’est pas pire semaine après semaine.

crédit photo : l’internaute.com

Paris United

GRATUIT
VOIR