à la uneActualités du ClubArticleArticleAvant match

PSG v Bruges : Un match important

Le PSG reçoit Bruges, mercredi soir, pour la quatrième journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Malgré son avance en tête de la poule A, les Parisiens ne devront pas prendre ce match à la légère pour de multiples raisons.

Les Parisiens sont souvent bons et concentrés lors de la phase de groupe de Ligue des champions. Cette saison, après trois rencontres, ils ont fait le plein, comptant neuf points sur neuf au classement. Pour le premier match retour de cette phase, le PSG reçoit Bruges et tout le monde s’attend à une formalité.

Paris doit remporter ce match, si possible avec la manière. Le club a déjà connu quelques accrocs par le passé, comme les matchs nuls au Parc des Princes face à Arsenal, Naples et même Ludogorets. Alors même si certains supporteurs préfèrent retenir que Paris est en tête en Ligue 1 et de son groupe en Ligue des champions, et balayer les défaites comme si ce n’était rien mais une contre-performance contre Bruges serait très malvenue.

Important pour Tuchel

Oui, Thomas Tuchel devrait être jugé sur les résultats de février-mars 2020, quand arriveront les matchs à élimination directe. Sauf que l’entraîneur allemand est celui qui connaît le plus mauvais départ en Ligue 1 de l’ère QSI, comme il est celui qui a remporté le moins de victoires, comme il est celui du plus petit nombre de trophées, première saison QSI mise à part. Certains de ses choix commencent à irriter et la défaite à Dijon a été mal perçue par la direction.

S’il veut s’acheter une relative tranquillité, parce qu’on sait qu’au PSG elle n’existe jamais vraiment, l’ancien coach de Dortmund doit tout faire pour que son équipe remporte le match et creuse un écart définitif sur ses poursuivants, et notamment le Real.

L’avantage pour lui, c’est qu’il devrait aligner la meilleure équipe possible mais surtout que ses joueurs ne devraient pas avoir les mêmes problèmes de motivation qu’en championnat.

Important pour la suite de la saison

Paris a remporté trois matchs sur trois malgré l’absence de joueurs majeurs (Mbappé, Cavani, Neymar). Personne ne comprendrait qu’au moment où certains reviennent, le PSG ne soit plus capable d’enchaîner.

La victoire, ça permet de calmer les tensions dans un vestiaire. Quand Paris gagne, aucun joueur ne peut se plaindre d’un éventuel statut de remplaçant. En revanche, si les résultats baissent, ceux qui ne jouent pas vont commencer à scruter de près la concurrence. C’est là que les problèmes peuvent commencer.

De plus, une victoire contre les Belges permettrait de se rendre à Madrid avec un droit à l’erreur, mais aussi de pouvoir tester une nouvelle animation en configuration Ligue des champions sur les deux derniers matchs européens de 2019. Oui, Tuchel a décidé d’installer Marquinhos devant la défense et de jouer systématiquement à trois milieux de terrain. Mais malgré tout, avec le nombre de blessés depuis le début de saison, personne ne peut savoir qui sera opérationnel en février-mars voire plus. Et ce n’est pas à ce moment qu’il faudra improviser quelque chose. Et le PSG, tous les ans depuis QSI, se retrouve avec un ou plusieurs joueurs importants indisponibles lors des grands rendez-vous (souvenez-vous : Motta, Ibrahimovic, Cavani, Neymar, Verratti…).

Enfin, en validant sa première place rapidement, cela permettrait aux Parisiens de prendre le temps pour faire revenir tous les absents, mais aussi de se concentrer sur le championnat pour creuser l’écart au maximum avant les échéances de fin d’hiver-début du printemps. Dans une saison à soixante matchs, ce n’est jamais un luxe.

Le public, un élément important

Paris va avoir besoin des supporter. Ça tombe, bien le Collectif Ultra Paris a décidé de lever son boycott https://twitter.com/parisunited6/status/1191790255416004608?s=20. On a vu, à l’aller, que cette équipe était loin d’être ridicule et qu’elle pouvait poser des problèmes aux joueurs de Tuchel. L’ambiance du Parc des Princes ne sera pas de trop pour pousser les rouges et bleus à s’imposer, et largement si possible.

C’est vrai que la tendance de certains suiveurs du club de la capitale est à minimiser certaines défaites, sous prétexte que l’avance au classement est suffisante. Mais l’exigence doit redevenir la base de ce club. On a eu l’habitude de voir un PSG étincelant jusqu’en décembre puis s’éteindre lors des gros matchs. Certains se disent peut-être que cette saison, enfin, l’inverse peut se produire. Malgré tout, les défaites ne sont jamais anodines et une contre-performance mercredi entraînerait de nouveaux doutes sur la capacité de cette équipe à élever son niveau. De même qu’il faut arrêter de se comparer, de voir ce qu’il se passe ailleurs. Les mauvais résultats du Real, du Bayern Munich ou de Barcelone laissent à penser que Paris est dans les temps. Mais en réalité, le PSG ne doit pas s’occuper de ce qui se passe ailleurs et tracer sa route pour, enfin, réussir un vrai parcours en ligue des champions. Et ça passera par une victoire contre les belges.

Crédit visuel : @MEEZdesign 

Paris United

GRATUIT
VOIR