Article

Paris domine l’Atlético (3-2). Résumé du match.

Face à l’Atlético, Thomas Tuchel peut compter sur le retour de plusieurs cadres dans le onze. Trapp, Kurzawa, Verratti, Lo Celso et di Maria retrouvent ainsi une place de titulaire. Buffon et Thiago Silva eux, sont forfaits.

Paris convainc enfin

A l’image du début de match face aux Gunners, Paris fait plutôt bonne figure d’entrée. la présence de Verratti et Lo Celso dans l’entre jeu permet une meilleure exploitation du ballon même si dans l’ensemble, ce sont plutôt les Colchoneros qui ont la possession. Une possession qui aurait pu se concrétiser dès la huitième minute sans un bel arrêt de Kévin Trapp face à Gameiro. L’ancien parisien qui ratera un deuxième face à face trois minutes plus tard après un contre éclair, comme savent si bien le faire les hommes de Simeone.

Paris rentre crescendo dans son match, et les enchaînements offensifs emmenés par le déjà très en jambe Verratti inquiètent à plusieurs reprises la défense madrilène. Les hommes de Tuchel monopolisent désormais le ballon. Di Maria multiplie les tentatives de frappe, et c’est à la suite de l’une d’entre-elles, contrée par Juanfran, que Nkunku peut ajuster Adan et ouvrir le score. 1-0. Paris mène à la mi-temps et deux joueurs semblent sortir du lot. Le jeune Nsoki en défense de par ses interventions tranchantes et Marco Verratti, le leader technique de cette équipe.

Les titis ont résisté

Le PSG démarre la deuxième mi-temps avec une équipe complètement chamboulée. Seul Trapp conserve sa place de titulaire. Une seconde période qui commence mal avec la blessure au genou d’Alec Georgen, contraint de quitter la pelouse quelques secondes seulement après son entrée. Composée uniquement de jeunes, voire très jeunes joueurs, l’équipe parisienne conserve toutefois la maîtrise du ballon. Kévin Gameiro bute une nouvelle fois sur Kévin Trapp à la 54ème minute mais les joueurs de l’Atlético ont globalement du mal à pénétrer la défense parisienne.

Probablement le jeune le plus attendu côté rouge et bleu, Yacine Adli répond présent. Positionné dans le coeur du jeu, ses passes verticales gênent le milieu madrilène. Paris multiplie les tentatives et Moussa Diaby aurait bien pu venir inscrire l’un des buts de cette ICC avec une frappe lointaine splendide sur la barre transversale. Ce n’est que partie remise pour le jeune parisien qui double la mise pour le PSG à la 72ème minute, bien servi par T.Weah.

L’inexpérience de la formation parisienne va permettre aux hommes de “Cholo” de revenir dans la rencontre. Tout d’abord grâce à un but de Mollejo sur corner qui profite de la passivité de la défense parisienne. Un but de Bernede contre son camp permettra aux colchoneros d’égaliser à la 86ème minutes mais une belle frappe du jeune Franco-Moldave Postolachi offrira la victoire aux parisiens en toute fin de rencontre.

Un résultat satisfaisant pour le PSG et un contenu encourageant à désormais six jours du trophée des champions face à Monaco.

C.P