à la uneArticle

Noah, guerrier parisien atteint du syndrome d’Adams Oliver

Noah, 10 ans, est un supporter du PSG pas comme les autres: il est atteint du syndrome d’Adams Oliver, sa boîte crânienne ne s’est pas totalement refermée. Son seul espoir repose en une opération aux États-Unis de 350.000 euros le 7 juillet prochain. Les fonds ont finalement été récoltés hier, dans la soirée, Noah est prêt à décoller ! 

Le portrait d’un guerrier 

C’est par un appel Instagram, que j’ai pu m’entretenir rapidement avec lui et ses parents, pour évoquer sa passion du football et du Paris Saint-Germain. Parce que oui, dès qu’un article paraît, ou qu’une émission invite Noah, un mot revient à chaque fois: le football, et il apparaît sur chaque photo avec un maillot…celui du PSG ! Il n’est pas possible de dissocier Noah de son amour pour le ballon rond. 

Le football il le pratique depuis ses cinq ans au FC des Lilas, équipé d’un casque pour protéger sa tête et ne pas se blesser. Un style inimitable, qui pourrait faire de Noah la relève d’un autre défenseur parisien célèbre, « casque d’or »: Antoine Kombouaré. Pourtant, le jeune joueur à un tout autre modèle, sans réfléchir, dès qu’on lui pose la question, il s’exclame « Marquinhos». Le jeune Noah n’a d’yeux que pour le brésilien, son mentor, les deux jouent le même poste. Il y a deux semaines, sur Bein Sport, dans Be United, il posait même cette question « où est-ce que Marquinhos pourrait partir ? », ce à quoi les journalistes ce sont empressés de le rassurer, le numéro 5 du club de la capitale, ne quittera pas le PSG, sa place est au coeur du projet parisien. De Marquinhos, Noah tient aussi son rôle de guerrier, il n’a pas peur d’aller au contact sur un terrain, il s’est même retrouvé le bras dans le plâtre après un match récemment. Cela lui aurait-il suffit à arrêter de jouer ? Non ! C’est casqué et plâtré qu’il a continué de taper dans la balle.  

Cette passion pour le football et Paris c’est son papa qui lui a transmis en regardant des matchs à la télévision. Noah est déjà allé au Parc, il se rappelle des supporters et de cette fois où il s’était retrouvé devant le Parc en 2020 pour la finale de ligue des champions, face au Bayern. Des maillots, il y en a plusieurs mais le plus important, c’est celui qu’il vient de recevoir, floqué: « Marquinhos».  Quand on évoque la saison qu’il vient de se terminer, le bilan est mitigé: « je suis un peu content, j’aurais voulu qu’on aille en finale…», ses parents me confessent qu’il a eu du mal à se remettre de l’élimination face à City, comme de nombreux parisiens. 

Les supporters se mobilisent 

La communauté parisienne s’est déjà montrée très active: comme des dons ou l’organisation de tombola pour remporter des maillots. Des fonds ont été ainsi récoltés sur la page Parisdanslapeau sur Instagram, avec le maillot de Marquinhos dédicacé à remporter, ou celui du pocho, Lavezzi, porté et signé. Mais ce sont aussi les innombrables partages sur les réseaux sociaux qui ont permis de relayer la cause et de faire grimper la cagnotte. Ainsi des joueurs comme Marco Verratti ou encore Julian Draxler ont pu lui envoyer une vidéo de soutien. Grâce à ces dons massifs, l’opération a pu être financée, et aura lieu le 7 juillet. Noah doit maintenant acheter une valise et préparer ses affaires, pour décoller aux Etats-Unis, où il doit être déjà sur place le 22 juin.  

Les parents de Noah remercient toutes les personnes ayant relayés, ou effectués un don pour la cagnotte. Pour suivre maintenant les aventures du jeune supporter et ses opérations, vous pouvez suivre les pages Instagram, Facebook, ou Twitter de la famille. 

Paris United

GRATUIT
VOIR