à la uneArticleLes anciens du PSG

Z, le documentaire de RMC Sports sur Ibrahimović

Le nouveau numéro de Transversales s’intéresse à un personnage qui a marqué notre championnat ! En trois épisodes, RMC revient sur toutes les périodes marquantes de la vie du géant suédois, de Malmö à Milan, en passant par Paris. 

D’anciens joueurs ou journalistes ont dressé le portrait de Zlatan, tout au long de la série, et tous n’en retiennent que du positif. Au-délà de ses prestations sportives, c’est son personnage qui intrigue. Un personnage qu’il s’est forgé de clubs en clubs, sept au total. Beaucoup se rappellent de ses accrochages sur le terrain, aves des joueurs ou des arbitres de Ligue 1, dont son fameux « ce pays ne mérite pas le PSG ». Au delà du football français, c’est la société française qu’il avait marqué de son empreinte. En 2012 c’est l’une des personnalités dont parlent le plus les médias. Sa statue de cire, sa marionnette des guignols, l’emploi du terme zlataner à outrance. Adoré ou détesté, Zlatan ne laisse pas indifférent, de l’arrogance pour certains, de la confiance et de la combattivité pour d’autres. En signant à Paris, il permet au club de la capitale de passer un cap, non pas seulement sur le terrain mais aussi en interne, où il demande des changements du centre d’entraînement, jusqu’aux vestiaires. Le suédois inscrit 156 buts, au Paris Saint-Germain. Son visage est désormais inscrit sur les murs du Parc des Princes, entre George Weah et David Ginola, sur la fresque réalisée par le graffeur Estim:

Pour bien finir la semaine, de bons souvenirs avec ses deux buts au Vélodrome en 2013, avec une puissante aile de pigeon et un magnifique coup-franc: 

Paris United

GRATUIT
VOIR