Crédit Senego
à la uneLe ClubLes joueurs

Verratti – Gueye : Un duo prometteur

Avec l’arrivée de Gueye, Verratti a l’air de retrouver le niveau de ses meilleures saisons au PSG. Non pas que leur entente technique soit exceptionnelle, mais l’activité du Sénégalais le soulage.

Le binôme de Verratti, celui qui lui permettait d’être très bon régulièrement, c’était Tiago Motta. Les deux joueurs parlaient le même football techniquement. Ils échangeaient de nombreux ballons par rencontre, ce qui permettait aux Parisiens d’avoir une vraie maitrise au milieu, notamment dans le jeu de conservation prôné par Laurent Blanc.

La saison dernière, le petit italien devait tout faire : défendre, récupérer des ballons, soulager son équipe et trouver des passes dont il a le secret. C’était trop pour un seul homme. Même s’il fut bon, il semblait parfois perdu sur le terrain, cherchant des solutions courtes qui n’arrivaient pas.

Idrissa Gueye est arrivé cet été. Le Sénégalais évolue au poste de relayeur, un peu à la manière d’un Matuidi. Pressing, activité, prise d’espace, il fait ce que faisait l’international français mais avec une touche technique plus fluide.

Gueye Verratti, ce ne sera jamais Motta Verratti. En revanche, le Sénégalais soulage l’Italien dans le travail défensif et le pressing. Il possède également une technique qui permet d’échanger entre eux.

Mais surtout, il oblige l’adversaire à défendre sur les deux milieux. La saison dernière, les adversaires du PSG se focalisaient sur le numéro 6 parisien. Soit ils mettaient en place une stratégie pour le priver de ballon, soit ils effectuaient un pressing intense à deux ou trois joueurs sur lui pour l’empêcher de trouver ses fameuses passes.

Une entente encore perfectible

De plus, les courses de Gueye obligent les adversaires à reculer, comme le faisait Matuidi quand il plongeait dans le couloir ou dans les espaces libérés par Cavani. Tout cela permet alors à Verratti de ne pas être agressé par plusieurs adversaires, mais aussi d’avoir le temps de trouver les passes qui font mal.

Défensivement, ils se comprennent également parfaitement. Verratti aime avancer et aller chasser les joueurs très haut. L’an dernier, il le faisait seul, ce qui créait, dans son dos, des espaces ingérables. Mais voilà, Gueye aime lui aussi défendre en avançant, ce qui fait que les deux milieux se retrouvent souvent très proches lors des pertes de balle. Ils sont alors capables de récupérer et de sortir de la zone en échangeant rapidement par de petites passes pour aller chercher ailleurs.

Enfin, les deux obligent désormais les autres joueurs défensifs à avancer pour défendre. Quand il n’y en a qu’un qui sort, les autres peuvent laisser faire et rester en place. Quand il y en a deux, la ligne défensive est obligée de suivre pour ne pas laisser l’espace entre le milieu et la défense libre pour que des adversaires s’y engouffrent.

Evidemment, on n’est qu’au début de saison. Mais il y a beaucoup d’éléments positifs dans cette nouvelle paire de milieu. Leur entente est encore perfectible ce qui augure de belles perspectives quand ils se seront parfaitement compris dans l’utilisation du ballon. On peut même se demander s’ils ne sont pas capables d’évoluer tous les deux au milieu dans un 4-2-3-1, si un jour le PSG devait être amené à évoluer quatre joueurs offensifs (Di Maria Neymar Mbappé Cavani ou Icardi) et si Marquinhos redescendait en défense avec Silva.

Paris était orphelin de l’activité de Matuidi. Il a trouvé en Gueye son remplaçant et peut-être plus. Verratti était orphelin de Motta et Matuidi. Il a peut-être trouvé en Gueye un mix des deux qui doit lui permettre de passer un cap et d’être le vrai régulateur du jeu parisien. Vivement la suite.

Crédit photo : Senego.com

Paris United

GRATUIT
VOIR