Les deux joueurs argentins placés en quarantaine.
à la uneL'équipeLe Club

Un casse-tête pour le PSG

Le PSG compte trois cas positifs de COVID-19. Après une semaine de vacances et la reprise de l’entraînement repoussée, le début de saison va être compliqué à gérer.

La semaine de vacances était plutôt mal passée auprès de nombreuses personnes. À leur retour, trois joueurs (Paredes, Neymar et Di Maria) ont donc été déclarés positifs au COVID-19. Au prochain, c’est le match à Lens qui pourrait de nouveau être repoussé. Cela engendrerait un casse-tête pour le calendrier, mais aussi une gestion de l’effectif à repenser alors que le club de la capitale n’a toujours pas enregistré d’arrivées.

Une préparation tronquée

En fonction des protocoles mis en place actuellement, les trois Parisiens devraient être absents une quinzaine de jours avant de pouvoir reprendre l’entraînement collectif, sauf si leur prochain test s’avérait négatif.

La Ligue envisage de faire évoluer le protocole afin de limiter les reports de matchs. En effet, le calendrier est déjà très serré entre la reprise de la Ligue 1, les matchs des sélections et la Ligue des champions ; dont la phase de groupe doit être casée entre le 20 octobre et mi-décembre ; alors qu’en fin de saison doit se tenir l’Euro. Il y a donc très peu de dates disponibles.

Pour l’instance qui gère le football professionnel, la solution serait de ne pas déplacer de rencontres tant que les équipes peuvent présenter 20 joueurs valides, alors qu’actuellement, à partir du 4e cas positif de COVID-19, le match est reporté.

Mais pour le PSG, le problème est ailleurs. Les joueurs ont coupé une semaine après la finale de la Ligue des champions. Quatre sont aujourd’hui avec leur sélection, les autres étant censés reprendre ce jeudi 3 septembre. Sauf qu’avec les tests positifs, le club a décidé de décaler cette reprise d’un ou deux jours. La majorité des joueurs aura donc moins d’une semaine d’entraînement avant d’affronter Lens, si, bien sûr, le match est maintenu. Pour Kimpembe et Mbappé, s’ils devaient jouer avec l’équipe de France, ils affronteraient le club sang et or à peine deux jours plus tard. Sans oublier que trois jours après, c’est l’OM qui se présentera au parc des Princes. Un vrai casse-tête.

Aller piocher chez les jeunes

En plus de ces absences, le PSG a vu partir Silva, Kouassi, Aouchiche, Choupo-Moting, Meunier et Cavani. Thomas Tuchel va donc être dans l’obligation de faire appel aux jeunes professionnels. Pembélé,Kalimuendo, Ruiz voire Michut ou Simmons vont devoir se tenir prêts à jouer leurs premières minutes chez les professionnels.

Le mercato se termine le 5 octobre, mais Leonardo va devoir s’activer pour offrir un groupe de joueurs cohérent et conséquent à son entraîneur pour éviter de perdre des points en championnat. Mais surtout, avec ce calendrier démentiel, Thomas Tuchel va avoir besoin de faire tourner pour éviter les blessures musculaires notamment. À ce jour, il n’a pas l’effectif pour cela.

Le PSG n’est pas le seul à avoir des cas de COVID-19 dans son effectif. D’ailleurs, huit clubs de ligue 1 en comptent plus que le club de la capitale. Mais après avoir atteint la finale de la Ligue des champions, il serait dommage que l’équipe plombe son début de saison à cause de cette désorganisation.

Paris United

GRATUIT
VOIR