à la uneArticleAvant matchCompétitionsL'équipeLe Club

PSG v Strasbourg: Victoire impérative

Pour sa dernière rencontre avant la trêve, le PSG reçoit Strasbourg au Parc des Princes. Malgré les nombreux absents, les partenaires de Marquinhos vont devoir remporter ce match pour s’éviter des vacances sous tension.

Ce soir, vers 23 heures, le PSG va arriver à la fin d’un cycle de quatre mois de compétition intense. Et comme d’habitude, Thomas Tuchel va devoir imaginer un onze en fonction des nombreux absents. En effet, le champion de France dénombre pas moins de dix absents qui ne pourront pas participer à la rencontre et ne reviendront qu’en janvier 2021, dans le meilleur des cas : Bernat, Diallo, Icardi, Neymar, Danilo, Sarabia, auxquels on ajoute les blessés de Lille, Florenzi, Kimpembe, Kurzawa et Paredes.

Strasbourg, c’est le 16ème de Ligue 1 et qui n’a remporté que deux de ses huit derniers matchs de championnat. Le club alsacien est aussi une des pires défenses avec déjà 28 buts encaissés.

Pourtant, cette équipe est capable d’être intéressante, notamment dans son animation offensive autour de Thomasson et Ajorque. Mais Thierry Laurey est plutôt adepte de gros blocs défensifs et des joueurs qui mettent de l’impact dans les duels. On peut facilement imaginer que ce soir, au Parc des Princes, on devrait voir une équipe strasbourgeoise évoluer en bloc bas et tenter l’exploit en contre.

Pour composer son équipe et s’imposer, Thomas Tuchel va devoir s’interroger sur les joueurs capables d’enchaîner trois jours après Lille. Même si les joueurs auront quelques jours de vacances à la fin de la rencontre, le prochain match est prévu le 6 janvier à Saint-Etienne, soit dans seulement 14 jours. Un blessé ce soir et ce serait déjà une préparation tronquée pour la deuxième partie de saison.

Le moment de faire confiance aux titis

Est-ce le moment de lancer les jeunes ? On a envie de répondre oui, comme à la plupart des rencontres de Ligue 1, mais ça n’a pas l’air d’être l’avis de l’entraineur allemand. On ne peut pas se plaindre sans cesse du calendrier, et ne pas utiliser des joueurs plus frais et qui montrent des choses intéressantes.

Pembélé peut jouer que ce soit comme défenseur axial ou latéral droit. Fadiga a également montré de belles qualités au milieu. Et même s’ils ne démarrent pas la rencontre, pourquoi attendre la 80ème minute pour leur donner du temps de jeu, notamment quand le match est plié comme face à Lorient, quand le PSG mène 2-0 et que les bretons sont réduits à 10.

Si les jeunes ont un contrat professionnel, c’est bien qu’ils sont capables de jouer. Dans les autres clubs, notamment étranger, on n’hésite pas à les lancer. C’est le cas de Fati et Pedri au Barça, de Davies au Bayern, de Reyna à Dortmund, ou encore Jones à Liverpool ou Fodden à City. Personne ne dit que les titis ont le niveau de tous ces joueurs, mais s’ils ne jouent jamais, c’est sûr qu’on ne le saura jamais.

La gestion de Mbappé en est un bon exemple. Apparemment trop fatigué pour ne pas pouvoir débuter face à l’OL, le français a débuté face à Lorient. Mais alors que le match était plié et qu’il devait sortir autour de la 65ème minute, le joueur a préféré rester sur la pelouse. Trois jours plus tard, il n’était pas capable de débuter à Lille. Cette gestion n’est pas logique, surtout que la sortie du champion du monde n’était pas juste une folie de Tuchel mais une protection de la santé du joueur.

Pour passer de vraies vacances sereines, Paris doit s’imposer pour rester collé à Lyon et Lille. Il sera alors temps de soigner les blessés, de recharger les batteries, mais aussi de se pencher sur le mercato qui arrive.

Paris United

GRATUIT
VOIR