à la uneAprès match

PSG – Nice : Paris sur courant alternatif

Après deux défaites consécutives en coupe de France contre Rennes et contre Montpellier en ligue 1, le Paris Saint-Germain déjà champion de France reçoit Nice au Parc des Princes dans le cadre de la 35ème journée. Le PSG se doit de terminer sa saison en beauté devant son public face à des Aiglons qui ne jouent plus rien.

 

Les compositions

L’équipe de Thomas Tuchel joue en 4-3-3 avec dans les buts Aerola devant lui en défense centrale Marquinhos capitaine accompagné de Kimpembe, Alves est à droite, Bernat à gauche. Au milieu, Verratti, Paredes, Draxler sont dans le cœur  du jeu. En attaque, le PSG enregistre le retour de Cavani en pointe, Di María et Neymar sont présents en soutien de l’Uruguayen. Côté niçois, Vieira a opté aussi pour un 4-3-3 avec Benitez dans les buts, en attaque le danger se nomme Saint-Maximin.

 

Le PSG domine sans succès

Les hommes de Tuchel prennent très rapidement le contrôle du jeu, les Niçois semblent nerveux en ce début de rencontre. Dès la 2ème minute, sur un ballon en profondeur, Burner dévie la trajectoire du ballon prenant Benitez à contre-pied  mais le ballon sort en corner. Première alerte sur le but azuréen. Les joueurs du PSG dominent en terme de possession et cherchent à marquer rapidement. Neymar est proche d’ouvrir le score sur un centre d’Alves dans la surface. Le numéro 10 brésilien réalise une reprise acrobatique dans la surface mais superbe parade du portier niçois sur sa ligne (7eme minute). Les hommes de Vieira tentent de profiter de la vitesse de Saint-Maximin en contre mais la défense parisienne est vigilante. Paris tombe ensuite dans un faux rythme et se procure quelques opportunités mais cela manque de conviction. Sur un ballon donné en profondeur, Neymar sert Di Maria qui cadre sa frappe mais Benitez se couche parfaitement sur la frappe de l’Argentin (24ème minute).

Dans la foulée, Nice se procure une double occasion avec Atal lancé dans la profondeur par Dante. L’Algérien se retrouve seul face à Aerola qui remporte son duel et dans la continuité de l’action, frappe niçoise qui échoue sur le poteau mais hors-jeu signalé. C’est la première véritable occasion de Nice. Neymar et ses coéquipiers dominent mais ne concrétisent pas.

A la 37ème minute, le Brésilien obtient un bon coup franc à l’entrée de la surface mais voit sa frappe détournée par le mur niçois. Ensuite, Cavani est tout proche d’ouvrir le score suite à un ballon détourné par un défenseur azuréen mais l’attaquant parisien est trop court pour reprendre le ballon, score nul et vierge à la pause.

Les joueurs de la capitale dominent cette première période mais la finition pèche côté parisien et ils doivent trouver la faille face à une belle équipe niçoise.

 

Paris surpris, Neymar buteur

En début de seconde période, le PSG se fait surprendre par Nice, Ganago bien lancé par Dante dans la profondeur, le jeune attaquant niçois de 19 ans trompe Aerola (1-0, 46ème minute). Vexés, les hommes de Tuchel se lancent à l’assaut du but niçois mais les joueurs de la Côte d’Azur sont décomplexés. Ils cherchent à jouer le contre face à des Parisiens qui s’agacent au fur et à mesure, à l’image de Verratti qui écope d’un carton jaune. Sur un déboulé d’Atal côté droit, le centre à ras de terre est repris par Saint-Maximin au second poteau qui trouve la barre d’Aerola (55eme min).

A l’heure de jeu, Burner fauche Di Maria dans la surface, Neymar transforme le penalty et égalise enfin pour le PSG ( 1-1, 60ème minute). Nice reste dangereux mais la défense parisienne est solide à l’image de Marquinhos. Le rapport de force est équilibré en seconde période, les deux équipes se procurent des occasions mais la finition laisse à désirer de part et d’autre. A un quart d’heure de la fin, Paris accroît la pression sur la défense de Nice bien en place à l’image de Dante et consorts qui repoussent les assauts parisiens. En toute fin de match, Neymar obtient un nouveau penalty suite à une semelle du défenseur centrale niçois., Dante. Après consultation de la VARMonsieur Schneider siffle faute pour Paris (93ème minute).

Cette fois-ci, c’est Cavani qui s’en charge mais Benitez plonge du bon côté et repousse parfaitement la tentativede l’Uruguayen permettant finalement à Nice de glaner un point de son déplacement au Parc.

Le PSG n’a pas réussi à se rassurer dans le jeu et va devoir attendre encore 2 matchs avant un départ en vacances qui fera du bien à toute l’équipe. Le partage des points est logique au vu de la bonne prestation niçoise.

 

Les notes des joueurs

 Aerola (5,5): Le portier parisien n’a pas eu grand chose à faire mais il l’a fait avec sérieux. Présent sur les tentatives niçoises, il ne peut rien sur le but azuréen.

Alves (5): Le défenseur brésilien a été plutôt quelconque, placé sur le côté droit. Il a cherché à combiner avec Neymar et ses nombreux centres ont manqué de conviction ou bien n’ont pas trouvé preneur.

Bernat (4): Il est à créditer d’un bon début de match, très actif aux côtés de Di Maria sur le côté gauche. Il a souvent échanger avec l’Argentin mais s’est trouvé en difficulté défensivement face à Atal qui était intenable.

Marquinhos (6): Le Brésilien a été une nouvelle fois le patron de cette défense parisienne. Il a été costaud dans les duels et a fait preuve d’une bonne lecture du jeu niçois.

Kimpembe (3): A l’image de ses dernières prestations, il est apparu fébrile en début de match et a su se reprendre au fil du match. Mais c’est lui qui couvre Ganogosur le but, une erreur qui coûte cher à son équipe.

Verratti (5,5): Le milieu de poche italien a semblé moins en jambes. Toujours combatif à la récupération, il a tenté d’orienter le jeu du PSG avec plus ou moins de réussite. Défensivement, il a été parfois à la limite et prend son jaune comme d’habitude.

Paredes (4): L’Argentin a fait le boulot sans fioritures laissant à Verratti linitiative. Il a essayé de casser les lignes avec ses passes mais trop de déchet. Décevant, on s’interroge toujours sur son niveau réel.

Draxler (3): L’ancien joueur de Wolfsburg a été médiocre dans l’utilisation du ballon, il a du mal à se situer en attaque. Il n’a fait aucune différence mauvais match de sa part.

Neymar (6): Le numéro 10 du PSG a alterné le bon et le moins bon dans son rôle de meneur de jeu. Il a subi de nombreuses fautes dont celle qui amène le penalty raté de Cavani. Il a réussi quelques gestes de classe et buteur sur le tir au but égalisateur.

Di Maria (6): Il a été très actif sur son côté gauche n’hésitant pas à décrocher pour venir s’intercaler dans le cœur du jeu. Il a tenté de servir Cavani mais en vain. Malgré tout, l’Argentin est à créditer d’un bon match.

Cavani (3): L’Uruguayen a semblé perdu en attaque. Bien pris par la défense niçoise, il n’a pas su se dégager du marquage et surtout il rate le penalty de la victoire en toute fin de match.

 

Pierre, Rédacteur en chef