kimpembe
Presnel Kimpembe / Crédit : Paris Saint-Germain
à la uneAvant matchInterviewsL'équipeLes joueurs

Presnel Kimpembe : « Ne pas se dire que les choses sont acquises »

Presnel Kimpembe s’est exprimé au micro de PSG TV ce lundi 12 avril. Une courte entrevue où le défenseur français revient sur le quart de finale retour de la Ligue des Champions qui va opposer au Parc des Princes le Paris Saint-Germain et le Bayern de Munich.

« Ne pas se dire que les choses sont acquises. » Pour Presnel Kimpembe, qui ne veut plus voir Paris retomber dans ses travers, la concentration doit être maximale pour le quart de finale retour de la Ligue des Champions face au Bayern. « Il faudra travailler ensemble tous ensemble, comme on l’a fait à aller » explique l’international français au micro de PSG TV. L’une des clés pour le groupe parisien est donc d’apprendre les erreurs du passés. Le Paris Saint-Germain est malheureusement bien placé pour savoir « qu’aucune qualification n’est jouée d’avance ».

« On sait tous que ce sera compliqué mardi, qu’ils seront revanchards » confie Presnel Kimpembe. « On a réussi à se mettre dans les meilleures conditions psychologiques pour penser au match de mardi sereinement ». Un match qui peut ouvrir la porte des demi-finales pour le club de la capitale. Une récompense aussi pour le résultat historique qu’est venu chercher le PSG à l’Allianz Arena (2-3) face à un Bayern invaincu alors depuis le 13 mars 2019 en Ligue des champions. Un match courageux de la part des parisiens avec notamment en seconde mi-temps cette association défensive presque inédite (DagbaDanilo P.KimpembeBakker). « Tout allait très vite dans les deux sens. C’est là qu’on peut voir la qualité des deux équipes  » explique « Presko » au micro de PSG TV. Pour le défenseur français, « c’était un match ouvert avec des occasions des deux côtés », match qui a démarré en trombe avec la barre de Choupo-Moting suivi du but de Kylian Mbappé. « Nous avons gérés mentalement » ajoute Presnel Kimpembe, avant d’ajouter que l’équipe savait « qu’il y allait avoir des failles au cœur de la défense bavaroise« .

Avec l’enchaînement des matchs, les équipes européennes montrent un état de forme instable. Une fatigue qui touche aussi les organismes des joueurs du Paris Saint-Germain. « Presko » le dit ; « on ressent un peu de fatigue mais c’est normal. On joue beaucoup de matchs et on ne ménage pas nos efforts. » Face à une équipe comme le Bayern, le PSG a dû « redoubler d’efforts » pour faire l’exploit à l’Allianz Arena. Le billet pour la demi-finale est donc en jeu face aux bavarois ce mardi à 21 heures au Parc de Princes. Pour Presnel Kimpembe, la solution est la même qu’au match aller : « On va devoir souffrir ensemble, et le plus important sera le collectif et la solidarité que nous allons afficher sur le terrain. « 

Paris United

GRATUIT
VOIR