à la uneArticleL'équipeLe ClubLes joueurs

Neymar, Une blessure évitable ?

Neymar s’est donc blessé à l’adducteur face à Caen. En plus du fait que c’est une nouvelle blessure avant une grosse échéance, il y avait des exemples qui pouvaient alerter, notamment à Basaksehir.

On joue la 57ème minute de ce 1/32ème de finale de coupe de France entre Caen et le PSG, quand Yago vient faire une grosse faute sur Neymar. Le brésilien reste au sol et l’arbitre préfère ne pas donner de second carton jaune au caennais, synonyme d’expulsion. Le brésilien se relève énervé, parle avec le quatrième arbitre et avant de revenir montre à Yago le côté du terrain comme pour dire : « viens on va voir ».

Neymar prend le ballon et va défier le défenseur caennais. Ce dernier vient défendre sans trop d’agressivité et sur le contact, en reprenant son appui, on voit Neymar se toucher l’adducteur. Le brésilien quitte alors la pelouse sans attendre le remplacement officiel.

Personne ne peut prévoir une blessure, notamment musculaire. Mais malheureusement, il y a des choses à faire pour limiter les risques.

Dans ce cas, quand on connait Neymar, il y avait des responsabilités à prendre. Il se passe environ une minute entre la faute et le moment où le brésilien va se relever. C’est à ce moment que Pochettino doit réagir. Sachant qu’il y a un match important dans six jours, il doit dire au joueur : « allez, viens là. On arrête les bêtises avant que ça se termine mal ».

Parce que le vrai problème est là. Oui, après avoir raté Nîmes et n’avoir joué qu’une vingtaine de minutes face à l’OM, faire jouer Neymar n’avait rien de scandaleux. Mais après une heure de jeu et ce moment clé, il fallait le faire sortir. Mais personne n’apprend rien dans ce club.

La météo, le terrain, l’adversaire, les conditions n’étaient pas idéales pour jouer un bon match. De plus, Paris menait au score malgré tout. Quand on dit que personne n’apprend, c’est qu’il y a des précédents.

Sans remonter trop loin, en en restant que sur cette saison, il y a deux évènements qui auraient dû interpeller. Le premier à Basaksehir. Neymar ressent une gêne à l’adducteur dès l’échauffement. Il décide de démarrer le match. Après quelques minutes de match, il vient le long de la ligne se faire examiner parce qu’il est gêné. Il reprend la partie et finit par sortir définitivement. Résultat : un mois d’absence.

L’entraineur doit prendre ses responsabilités

Deuxième évènement face à Lyon. Paris est mené, le brésilien abuse des actions individuelles. Dans les toutes dernières minutes de la rencontre, il est méchamment taclé par Thiago Mendès. Résultat : entorse et de nouveau un mois d’absence. Que cela plaise ou pas, depuis qu’il est là, sur les six matchs de huitième de finale de Ligue des champions, le brésilien n’en a joué que trois, dont celui à Dortmund alors qu’il revenait d’une blessure aux côtes. S’il manque le match à Barcelone, il en aura donc joué moins de la moitié.

Que les choses soient claires : personne ne dit que Neymar ne doit pas dribbler, provoquer, c’est son jeu et c’est ce qui fait aussi sa force et sa notoriété. Mais il y a des contextes où, en bonne intelligence, il doit comprendre qu’aller défier un défenseur de Ligue 2, en plein hiver, dans un match de 1/32ème de coupe de France, c’est inutile, surtout quand il y a un arbitre qui ne fait pas son travail. Oui, le foot c’est aussi ça, du dribble, du chambrage, mais quand on tombe sur des joueurs limités, malheureusement, il faut s’adapter. Et si Neymar n’est pas capable de le comprendre, le coach doit prendre ses responsabilités. Le numéro 10 aurait crié, fait la tête pendant la soirée, et ce matin, il serait à l’entraînement et tout le monde serait passé à autre chose.

Pour ceux qui seraient tentés de dire que Messi ceci ou Ronaldo cela, oui Messi a démarré des rencontres de coupe d’Espagne sur le banc, pas plus tard que la semaine dernière. Et oui, la dernière année avec Zidane, Ronaldo ne jouait pas tous les matchs.

Au lieu de cela, ce matin, tout le monde est inquiet. Le match aller à Barcelone est dans cinq jours et on ne voit pas par quel miracle le joueur pourrait être remis d’une blessure à l’adducteur. Et si Paris prenait un risque, ça pourrait s’avérer encore pire.

Encore une fois, le PSG va s’avancer vers un gros match sans un joueur important. On peut toujours évoquer la poisse, mais à un moment, on ne peut plus seulement se cacher derrière ça.

Paris United

GRATUIT
VOIR