à la uneArticleLes joueurs

Navas en froid avec sa Sélection

Depuis quelques mois, Keylor Navas est la cible de critiques dans son pays. En mars dernier, il est accusé à tort, d’avoir perdu volontairement trois matchs, avec deux autres de ses compatriotes en 2014. Mais ce sont ses absences à répétition avec la sélection qui agaceraient. Rodolfo Villabolos, le Président de la fédération costaricienne de football s’est exprimé à ce sujet il y a quelques jours. 

L’affaire Eduardo Li

L’ancien Président de la fédération costaricienne de football, Eduardo Li avait été entendu comme témoin, en mars dernier, dans un procès qui accusait Keylor Navas, Bryan Ruiz et Celso Borges, de vouloir perdre volontairement trois matchs, pour que leur sélectionneur, Jorge Luis Pinto, soit renvoyé. Ces accusations avaient été initialement portées par Adrían Gutierrez, alors directeur des équipes nationales costariciennes. Selon lui, une clause existait dans le contrat de l’entraîneur pour qu’il soit licencié au bout de trois défaites d’affilés. 

« Les joueurs étaient au courant de cette clause et Keylor Navas a fait partie de ceux qui ont dit : « Allez, on perd les trois matches»  Eduardo  Li

Banni à vie de la FIFA, pour corruption en 2017, Eduardo Li avait tenu ces propos devant le tribunal de San José. Suite à ces accusations Keylor Navas avait attaqué l’ancien dirigeant en justice et avait perdu son procès. Une décision assez étonnante, alors que le tribunal avait constaté qu’aucune clause n’était inscrite dans le contrat du sélectionneur. Le coach lui-même, a attaqué à son tour Eduardo Li pour diffamation. 

Navas absent avec la sélection, une polémique se crée

En raison d’une blessure à l’épaule, notre gardien avait été absent des trois derniers matchs avec sa sélection. Au Costa Rica certains, dont des journalistes,  ont estimé que Navas choisissait ses matchs, et que le gardien ne jouait pas, à la demande du PSG. Le Président de la fédération costaricienne de football, Rodolfo Villabolos avait été interrogé sur cette absence, et s’il existait des passes droits pour certains joueurs de la sélection. Des suppositions balayées par Villabolos:

« Nous ne donnons aucun privilège à aucun joueur et je pourrai le montrer. Oui, il existe des négociations avec les clubs et la fédération (ndlr notamment pour des matchs amicaux), il y a des joueurs qui se reposent pour qu’ils puissent faire leur pré-saison, il y a des joueurs qui sont blessés, des joueurs avec le covid-19, il y a beaucoup de situations. Mais la question des passes-droits n’existe pas » Rodolfo Villabolos

Le Costa Rica sera de retour pour la Gold Cup, en juillet prochain. Une compétition que le gardien a l’habitude de ne pas jouer, sa dernière participation remonte à 2011. Pour le moment, sa participation n’est pas connue. 

Paris United

GRATUIT
VOIR