à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe ClubLes joueurs

Manchester United v PSG : Face à leurs responsabilités

Paris va jouer très gros mercredi soir à Manchester. La fatigue, les tensions et tout ce qui peut nuire à la performance seront un poids. Tout le monde est-il capable d’aller se faire mal sur un match ?

Mercredi soir, à 23H, la saison du PSG pourrait prendre deux tournures : une positive, en se rapprochant de la qualification, l’autre négative, en ayant un pied et demi en Europa League. Mais qui a réellement les clés de l’avenir parisien ?

Évidemment, ce sont les joueurs. Ce sont eux qui seront sur le terrain et qui devront donc tout faire pour remporter un match capital. Et tout faire, ça veut dire jouer ensemble.

Manchester a joué autant de matchs que le PSG. Et en Premier League, les matchs ont une autre intensité qu’en Ligue 1. L’excuse de la fatigue ne pourra donc pas être avancée. Ou alors, ce sera sur la gestion des séances d’entrainements. Si une équipe a des jambes et l’autre non, c’est qu’un des deux staffs a mal travaillé.

Les joueurs devront faire les efforts

Tout faire, ça veut dire faire les efforts défensifs à la perte de balle. Pour cette rencontre, quel que soit les joueurs alignés, les offensifs ne pourront pas laisser les défenseurs adverses relancer, sortir les ballons, et voir leur milieu ainsi que leur défense subir les attaques en les regardant.

Tout faire, ça veut dire respecter le jeu. Mercredi, il n’y a pas de place pour des joueurs qui veulent briller pour eux-mêmes. Il ne peut pas y avoir des joueurs qui sont là pour lancer des défis en un contre un face à leur adversaire, ni pour montrer qu’ils sont capables de faire la différence seul. Mercredi, il faudra du mouvement, des appels et des joueurs qui servent le coéquipier le mieux placé pour faire la différence.

Tout faire, ça veut dire que les remplaçants auront un rôle à jouer, quel que soit le moment de leur entrée. Si Paris est mené, ils devront tout donner pour inverser la tendance. Si Paris est devant, ils devront maintenir cet avantage, voire l’augmenter, la différence de buts particulière pouvant avoir une importance sur la qualification. Ils devront donc entrer avec une autre attitude, un autre état d’esprit que lors des entrées à Monaco ou contre Bordeaux.

Tuchel aura des choix à faire au début et en cours de match

Mais les joueurs ne sont pas seuls. Thomas Tuchel aura son importance. Même si on sait qu’il ne devrait pas être reconduit, il ne vaut mieux pas, pour son image, qu’il soit le premier entraîneur de l’ère QSI à ne pas passer la phase de poules. Lui aussi va devoir prendre ses responsabilités.

Dans sa composition de départ déjà, il va devoir faire des choix. De ses choix, découlera l’ambition du PSG. Sarabia, Icardi, Draxler, Bernat et Ruiz ne sont pas dans le groupe. Paris évoluera-t-il en 4-4-2 ou en 4-3-3 ? En défense, Kimpembe est de retour. Avec qui ? Danilo ou Marquinhos ? Qui au milieu ? Paredes, Danilo ou Marquinhos ? Avec le premier, on misera sur un jeu de possession quand avec les deux autres, l’idée sera d’abord de bien défendre. Qui pour les accompagner ? Verratti, Rafinha, Gueye (retour de suspension) et Herrera postulent. Là aussi, suivant les choix, on aura une indication sur les idées de jeu de l’entraîneur parisien.

En partant sur l’idée que le PSG se présentera en 4-3-3, quel trio devant. Mbappé et Neymar sont partants. Pour former le trio, il faudra choisir entre Kean ou Di Maria ? Avec l’Argentin, le trio n’a jamais réellement fonctionné, mais le joueur a un statut au-dessus de Kean. Avec l’Italien, il y aura des courses, des replis défensifs, des appels et un joueur plus en mesure d’occuper l’axe que les trois autres.

Enfin, l’ancien entraîneur de Dortmund devra prendre ses responsabilités dans le coaching. Quel que soit le joueur, son nom, son statut, son prix, s’il y en a un qui est fatigué ou qui n’est pas dans le collectif, il doit le sortir. En aura-t-il le courage ?

Si Paris veut continuer son aventure en Ligue des champions cette saison, ça passera par le collectif, joueurs, staff et dirigeants compris. Tous, sans exception, devront prendre leurs responsabilités. Mais après des semaines à être une addition de personnes, sont-ils capables de le faire ensemble ?

Paris United

GRATUIT
VOIR