à la uneCompétitions

L’UEFA va reformer la Ligue des champions

La Ligue des champions et ses retombées lucratives sont les vitrines de luxe de l’UEFA, la plus haute instance du football européen. Alors que de nombreux clubs jugeaient le format de cette compétition inadaptée et pensaient à faire sédition en créant une ligue européenne fermée, l’instance basée en Suisse a vite réagi en proposant un plan de réforme de sa compétition phare, la Ligue des champions.

La confédération européenne a présenté à plusieurs ligues du continent les contours de la réforme de la C1. Et face à la menace très concrète posée par le projet des plus grands clubs, l’UEFA a décidé de répondre avec force. Ainsi, elle souhaite faire passer le nombre de participant à 36 clubs, contre 32 aujourd’hui. Les équipes disputeraient alors au moins 10 matches chacune au minimum contre 6 à ce jour. Le format actuel de poules devrait alors être supprimé au profit d’une poule unique. Les phases finales seraient elles aussi modifiées pour voir notamment la mise en place de 16es de finales afin d’offrir toujours plus de « grandes » affiches.

Dans les faits, ce nouveau format de la compétition permettrait aux clubs d’avoir de plus grandes retombées financières mais aussi, six dates de plus à caser dans un calendrier de plus en plus restreint. L’organe continental compte alors ouvrir le dialogue avec les différentes ligues qui le composent afin de mettre en place ce futur calendrier. Plusieurs pistes sont étudiées en ce sens, de la suppression de coupes comme celles des ligues de certains pays à la réduction du nombre d’équipes qui composent les championnats nationaux.

Enfin, pour définitivement séduire les clubs séditieux souhaitant faire une Superligue entre eux, l’UEFA compte mettre en place un système afin d’assurer la place de ces derniers dans cette nouvelle Ligue des champions, même en cas de mauvaise saison dans leur championnat. De plus, le nouveau format de la C1 pourrait autoriser jusqu’à six clubs d’une même ligue à participer à la compétition reine européenne via un système d’invitations, de nouvelles règles ou encore en cas de victoire en Ligue Europa.

Nous devons attendre encore avant d’avoir de plus amples informations sur ce projet mais ces premières indications démontrent tout de même la ferme volonté de l’instance de ne pas perdre sa poule aux œufs d’or.

Paris United

GRATUIT
VOIR