Photo : Christophe Galtier en conférence de presse avant Benfica - PSG
à la uneArticleAvant matchCompétitionsConférence de presseDirigeants & Staff

Ligue des Champions / Conférence de presse de Christophe Galtier avant Benfica – PSG

La 3ᵉ journée de Ligue des Champions nous promet un match de haut niveau entre les deux premiers du groupe H. Mercredi soir (21 heures), les hommes de Christophe Galtier affronteront le Benfica, en tête de son championnat, à l’Estádio da Luz. À 24 heures de la rencontre, l’entraineur parisien a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse.

Vous attendiez-vous à ce que le Benfica soit finalement le concurrent le plus sérieux de ce groupe ?

Christophe Galtier : « Par son début de saison en championnat, oui, car c’est une équipe qui est invaincue depuis le début de la saison, et qui est très organsiée, avec à la fois de la qualité individuelle et une force collective importante. On a suivi cette équipe au fur et à mesure de ses matchs, et je ne suis pas surpris qu’elle soit à ce niveau-là. Aujourd’hui, le Benfica peut prétendre être le favori de ce groupe. »

Est-ce que Marco Verratti peut entamer un match de Ligue des Champions ? Que Paris devra-t-il faire de plus pour résister à cet adversaire ? 

Galtier : « Oui, Marco à 90 minutes dans les jambes. Il est prêt et n’a aucun problème sur un plan physique. Demain, on va devoir jouer sous pression, car c’est dans l’ADN du club et de l’entraineur de mettre une grosse pression sur la première relance. Lorsqu’on aura des opportunités, il faudra être plus efficace que ces derniers temps sur un plan offensif. »

Avez-vous le sentiment que c’est un premier gros test pour votre équipe dans cette compétition ?

Galtier : « Ce sont vous, les médias, qui annoncez un gros test, mais je crois que le match contre la Juventus était déjà un test important. On vient chez un adversaire qui est invaincu, avec une grosse ambiance dans le stade, mais j’ai des joueurs qui ont beaucoup de vécu par rapport à cela. Est-ce qu’on sera capable de jouer avec la pression exercé par nos adversaires ? Oui, je pense qu’on a les qualités. Avec de la concentration et de la détermination, on peut être très dangereux. »

Quel regard portez-vous sur Mendes et Hakimi ?

Galtier : « Notre animation fait que les pistons sont très impotants. On peut avoir la sensation que ça penche plus souvent à gauche. Mais on travaille pour qu’à droite, Hakimi trouve plus de soutien à l’intérieur du jeu pour pouvoir combiner. En tout cas, je suis très satisfait de mes deux pistons. »

C’est un PSG à l’accent portugais qui se présente ici. Au quotidien, quel est l’apport de ce groupe ?

Galtier : « Ça fait plusieurs saisons que je travaille avec des Portugais. J’ai découvert leur méthodologie, leur ouverture d’esprit quand je suis arrivé à Lille, avec Luis Campos, puis un staff et des joueurs qui sont arrivés du Portugal. Ils nous apportent beaucoup de bruit au quotidien ! Ils sont très attachants, mais ils adorent parler. (rires) Le Portugal produit des joueurs d’un niveau incroyable. »

Êtes-vous tenté offensivement de revenir à deux attaquants et un joueur en soutien ?

Galtier : « Nous avons joué comme ça pendant la préparation, mais c’était lié à la manière dont l’adversaire sortait le ballon. Ça a certains avantages face à certains systèmes, mais ça a aussi des inconvénients car cela isole nos deux milieux de terrain. »

 

Paris United

GRATUIT
VOIR