à la uneAvant matchConférence de presse

Ligue 1 / PSG v Rennes – Conférence de presse de Thomas Tuchel : «On a besoin d’un effort collectif physique, d’une bonne performance»

Dernier match avant la trêve internationale pour les Parisiens. Après une défaite compliquée, mercredi soir, face au RB Leipzig en Ligue des Champions, le PSG affrontera Rennes demain soir (21 heures) sur la pelouse du Parc des Princes. Les hommes de Thomas Tuchel devront retrouver confiance pour aller chercher trois points en Ligue 1. En attendant la rencontre, le technicien allemand a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. 

Neymar et Mbappé appelés en sélection alors qu’ils étaient blessés

Thomas Tuchel : «C’est le droit des équipes nationales d’appeler leurs joueurs et on ne peut rien y faire.»

Regrette-t-il qu’ils soient appelés en sélection ? 

Tuchel : «Je préfère que lorsque les garçons sont blessés, ils ne soient pas appelés car c’est un bon moment pour récupérer les joueurs, mais en même temps je fais confiance aux équipes nationales, ils font de bonnes préparations individuelles avec les gars. On a confiance en toutes les personnes responsables des équipes nationales, s’ils sont appelés, on ne peut rien faire.»

À quel type de match s’attend t-il demain face au Stade Rennais ?

Tuchel : «Rennes progresse toujours, il y a une bonne unité entre l’équipe et le coach. Ils ont progressé en Ligue des champions et c’est une bonne chose pour le club. C’est une équipe très forte, très solide et courageuse qui croit dans l’effort. Je suis sûr qu’ils sentent aussi le challenge de jouer tous les trois jours comme nous, mais j’attends une équipe courageuse, qui joue totalement unie. C’est un challenge pour nous mais aussi une occasion pour creuser l’écart dans le classement entre les deux équipes. On a besoin d’un effort collectif physique, d’une bonne performance. »

Point sur les blessés et les retours 

Tuchel : «Les absents sont Verratti, Icardi, Draxler, Mbappé et Neymar comme à Leipzig. Seront absents également Kimpembe, qui a pris un coup grave sur le cinquième métatarse, Keylor Navas qui a des difficultés musculaires et probablement Sarabia qui a une gêne musculaire. »

Ambiance au club depuis la défaite à Leipzig et motivation des joueurs

Tuchel : « Les joueurs sont toujours motivés bien sûr. On n’a aucun doute là-dessus. Si j’analyse le match contre Leipzig, ce n’est pas nécessaire de douter de la motivation des joueurs, on a tout donné, on a joué un match très physique. On a gagné beaucoup de ballons dans le camp adverse et on a joué avec une bonne énergie. On a analysé ce match hier avec l’équipe pour ne pas nous laisser influencer par cette défaite. C’est nécessaire de jouer demain et de s’entrainer aujourd’hui avec la tête fraiche, avec une nouvelle motivation, de la joie et des sourires. Nous sommes toujours déçus quand on perd et on ne veut pas être habitués à ce sentiment. On a analysé la performance, l’effort, on n’a aucune raison maintenant de douter ou de ne pas pousser les joueurs. L’ambiance était un peu calme, et les joueurs étaient déçus, mais pas trop car ce n’est pas nécessaire: nous sommes premiers en Ligue 1, on a l’occasion demain de creuser l’écart avec Rennes et la possibilité de remporter le groupe en Ligue des Champions, c’est le focus. »

Sentiment d’être un peu seul au club? 

Tuchel : «Oui, peut-être… Mais ce n’est pas grave, nous sommes ensemble et il y a un travail quotidien avec mon staff. Ça inclut aussi l’entraineur des gardiens, Camara, le préparateur physique, les physios et kinés. On travaille toujours ensemble dans une atmosphère positive et je n’ai pas l’impression d’être seul quand je suis ici a Ooredoo. Pour moi nous avons une bonne relation et je n’ai pas l’impression d’être seul. Dans des moments où on manque de résultats c’est toujours des situations difficiles parce que le PSG n’est pas habitué à perdre, et tant mieux. Mais en tant qu’entraineur on doit analyser les matchs, on ne peut pas laisser notre émotion prendre le dessus malgré les hauts et les bas. Le travail est plus facile si on gagne tout le temps, mais ce n’est pas la réalité. C’est un moment en Ligue des champions qui n’est pas facile et il est nécessaire de rester calmes et concentrés et de donner de la confiance aux joueurs. Ils ont la qualité, le groupe doit grandir, pousser. On a une finale contre Leipzig au Parc des Princes et on va la préparer de la meilleure façon. Le reste ce n’est pas important et ce n’est pas ce qui nous influence car nous sommes ici tous les jours. »

Vit-il aujourd’hui le moment le plus difficile depuis son arrivée au PSG ?

Tuchel : «En conférence de presse, j’entends à chaque fois les mêmes questions, que ce soit avant la finale de Coupe de la Ligue, de la Coupe de France, ou avant les quarts et demi-finales de Ligue des Champions. Je lisais déjà «Tuchel tout seul», «Tuchel isolé». Est-ce que c’est le moment le plus difficile ? Je ne sais pas, c’est comme ça dans la vie d’un entraineur. Les trois jours après le match contre Manchester ma première année ont été pour moi un moment plus horrible dans ma vie d’entraineur. Pour finir la saison après ça, dans ce contexte, j’ai vécu des moments plus difficiles. Aujourd’hui, ce n’est pas un moment où tout est facile mais il y a aussi dans des phases où nous sommes totalement satisfaits avec le résultat c’est toujours un travail dur, et c’est plus facile si nous sommes premiers dans notre groupe de Ligue des champions. On doit regarder le contexte, nous sommes premiers en Ligue 1, on a 7 matchs consécutifs gagnés avec 23 buts marqués contre un seul encaissé. On a perdu un match a Leipzig, mais si on regarde le contexte c’est un autre qu’il y a deux mois, c’était un match difficile, c’est la réalité. En Ligue des champions, on peut perdre un match. Ça c’est passé et voila, il faut mettre les choses dans leur contexte et si on le fait, on observera que ce n’est pas la pire situation du monde. C’est difficile mais, nous sommes ici pour trouver des solutions. On a des responsabilités, c’est clair, mais c’est aussi pour ça qu’on aime ce job.»

 

Paris United

GRATUIT
VOIR