Mauricio Pochettino contre l'ASSE crédit : psg.fr
à la uneAvant matchCompétitionsConférence de presse

Ligue 1 / Conférence de presse de Mauricio Pochettino avant PSG – ASSE

Samedi soir (21h), le PSG recevra les Verts au Parc des Princes pour le compte de la 26ème journée de Ligue 1. Une semaine après la défaite face à Nantes, les Parisiens vont devoir montrer un autre visage contre Saint-Étienne, invaincu dans ses quatre derniers matchs du championnat. L’argentin Mauricio Pochettino était en conférence de presse cette après-midi pour évoquer la rencontre.

Entre les blessures des joueurs et les suspensions, est-ce que la préparation pour le match face au Real  Madrid se complique ? 

Mauricio Pochettino : «Nous sommes un staff technique qui mettons les excuses de côté. Nous avons un effectif suffisant pour palier a ce genre de situation, même si bien sûr je préférerais avoir tous les joueurs disponibles.»

Avez-vous peur que Marco Verratti soit sévèrement puni par la Commission de discipline ?

Pochettino : «J’espère que le bon sens s’appliquera. Il faut comprendre la réaction des joueurs dans un moment de frustration, je ne crois pas que cela mérite une sanction. Il faut voir les choses dans leur contexte et non pas les extrapoler. Sa réaction ne mérite pas de sanction, ça me paraitrait totalement injuste. Mais j’aime le fait que beaucoup de mes collègues en France parlent d’une unification des critères,  il faut qu’il y ait une discussion entre les acteurs du football français. Ce serait positif d’avoir cette unification des critères pour avoir plus d’impartialité sur le terrain. Les arbitres français seraient dans de meilleures conditions et ils pourraient atteindre le plus haut niveau possible des compétitions

Mbappé sera suspendu à Nice, craignez-vous que Kylian manque de rythme avant le match contre le Real Madrid?

Pochettino : «Kylian est un joueur qui joue de manière constante, cela ne va pas l’impacter,  au contraire, il va arriver à Madrid avec de la fraicheur et toute la capacité pour faire un bon match. »

Quelle est votre réaction après la désignation de Paris comme la ville qui accueillera la prochaine finale de Ligue des Champions ?

Pochettino : «Personnellement je trouve que c’est une excitation supplémentaire. On a déjà participé a une finale et c’est quelque chose d’extraordinaire. Ce serait  incroyable d’avoir la possibilité de jouer la finale à Paris, mais il y a encore un long chemin pour y arriver.»

Nuno Mendes monte en puissance depuis le début de l’année, à seulement 19 ans. Quels sont les secteurs ou il vous impressionne et dans lesquels doit-il encore s’améliorer ?

Pochettino : «Nuno est une joueur qui est arrivé tard, presque le dernier jour du mercato. C’est un joueur que le club suivait depuis longtemps, un joueur avec un potentiel énorme. Il doit s’améliorer dans tous les secteurs mais il montre une grande maturité, une force physique et une capacité à jouer sans pression. Nous savons qu’il apporte des choses importantes à l’équipe même si pour l’instant on ne voit que très peu de la capacité qu’il peut atteindre. Il y a un processus d’adaptation quand tu changes de club mais s’il poursuit sa progression il pourrait devenir l’un des meilleurs latéraux du monde. »

Layvin Kurzawa n’était pas à l’entrainement ce matin et ne fait pas partie du point médical, que se passe-t-il pour lui ? 

Pochettino : «C’est une erreur de communication. Layvin a un problème au dos, et ne peut pas s’entrainer avec l’équipe. »

Avez-vous de la frustration de ne pas pouvoir utiliser Sergio Ramos ? Quel est son rôle dans le groupe ?

Pochettino : «Celui qui souffre le plus de la situation, c’est lui. Nous voulons le meilleur pour lui et on essaye de l’aider le plus possible. Nous avons un grand staff médical qui fait tout pour l’aider, pour qu’il trouve des solutions. Et nous, nous l’accompagnons avec notre soutien moral et psychologique, et on lui dit qu’il va récupérer pour aider le groupe. C’est toujours difficile de trouver son rôle dans cette situation. Un footballeur a besoin de faire parti du groupe dans la compétition pour trouver une cohésion, une interaction avec ses coéquipiers.»

Le PSG s’est procuré beaucoup d’occasion face à Nantes, comment faites-vous pour résoudre ce problème d’efficacité ?

Pochettino : «Ça ne me préoccupe pas. Ce qui me préoccupe c’est quand on ne se crée pas d’occasions suffisantes. Nous avons des grands joueurs offensifs mais le plus important c’est que l’équipe commence a avoir une physionomie, celle qu’on attendait. Cette semaine nous avons insiste sur le travail global, sur la recherche d’un équilibre. »

Que pensez-vous de la déclaration de Pascal Dupraz qui a dit « Si on va à Paris pour échanger les maillots avec Messi, Neymar et Mbappé, moi je ne viens pas» ? Quel est votre avis sur cette équipe de Saint-Etienne ?

Pochettino : «C’est normal, c’est une façon de se motiver et de dire que l’ASSE va venir pour être performant, pour faire un match difficile contre nous. J’ai aussi été à sa place quand j’entrainais l’Espanyol ou Southampton et que vous allions rencontrer des «grands». Saint-Étienne est une équipe en difficulté mais qui sera dangereuse, on connait leur motivation.»

Vous avez en ce moment Neymar, Di Maria, Messi et Mbappé disponible, est-il possible de garder un équilibre en alignant les 4 en même temps ?

Pochettino : «C’est un débat qu’on a depus le début de saison… C’es un peu ennuyeux pour les gens qui nous écoutent de se répéter. »

Avez-vous conscience de ce qu’une finale à Paris peut représenter pour le club, les supporters et la France ?

Pochettino : «C’est une situation complexe que personne n’attendait ni ne souhaitait qui a entrainé le changement de stade. Et pour notre club et nos fans, que la finale se joue à Paris ou ailleurs, la motivation reste la même. Bien sûr ce serait spécial de jouer au Stade de France, mais je n’ai pas de doute que nos fans, peu importe où elle se joue, seraient présents avec nous si on jouait une finale.»

On voit une montée en puissance de Danilo, qu’est-ce qui a fait qu’il soit devenu un titulaire indiscutable dans ce milieu de terrain ?

Pochettino : «Professionnalisme, engagement, travail dur, sentiment d’appartenir à un groupe, humilité et travail pour les coéquipiers. Il a trouvé son rôle et sa capacité à aider l’équipe dans toutes les situations. »

Qu’est-ce que vous préférez mettre en avant dans les séances de travail ?

Pochettino : «Le football est un tout. On ne peut pas séparer la tactique, du physique, de la technique et du mental. On peut faire des exercices tactiques avec aussi des composantes physiques comme des accélérations. On peut travailler la technique d’un point de vue individuel ou global. C’est pareil pour le travail mental. Ensuite, en tant qu’entraîneur, on donne des priorités en fonction du moment de la saison. »

Paris United

GRATUIT
VOIR