à la uneArticle

Les bleus répondent présents

L’équipe de France s’est imposée 1-0 face à l’Allemagne pour son entrée dans l’Euro. Une très bonne première période puis une seconde plus compliquée mais l’essentiel est fait.

On s’attendait à un choc et on n’a pas été déçu. Pour son premier match de l’Euro, à Munich, l’équipe de France affrontait l’Allemagne dans un groupe où le Portugal s’était imposé difficilement 3-0 face la Hongrie. Pour cette rencontre, Didier Deschamps alignait une équipe très proche de celle qui fut championne du monde à l’exception de Kimpembe à la place de Umtiti, Rabiot à celle de Matuidi et Benzema à la place de Giroud.

La première période des bleus fut excellente, notamment les trente-cinq premières minutes avec un Paul Pogba monstrueux au milieu. Le trio du milieu dominait et devant, il manquait la dernière passe pour faire mal. Sur un renversement magnifique de Pogba sur Hernandez, ce dernier centrait fort. Hummels manquait son dégagement et marquait contre son camp. 1-0, c’était le score à la pause.

En seconde période, les bleus décidaient d’évoluer plus bas et les allemands montaient le niveau d’un cran. Mais malgré une possession de balle et des intentions, les champions du monde 2014 n’arrivaient pas à trouver la faille dans une défense française très regroupée et très solide. Une fois, un centre arrivait au deuxième poteau mais Gnabry manquait sa reprise qui filait juste au-dessus du but.

Mbappé privé d’un but et d’une passe décisive

Les français subissaient mais chaque contre était dangereux. Rabiot trouvait le poteau extérieur de Neuer quand Mbappé, parfaitement lancé par Benzema ou Pogba se voyait refuser un but pour un hors-jeu et sûrement privé d’un penalty suite à une faute de Hummels. Il servira également Benzema pour un nouveau but refusé, également pour une position de hors-jeu. Les bleus tenaient et s’imposaient 1-0.

Même si on est en droit d’attendre plus et mieux dans l’utilisation du ballon, l’organisation défensive et l’état d’esprit ont permis aux joueurs de Didier Deschamps de conserver leur avantage d’un but.

Du côté des joueurs parisiens, Kimpembe a été très solide et concentré. Quant à Kylian Mbappé, il a été un poison pour la défense allemande, notamment en seconde période quand les espaces se libéraient. Il aurait dû obtenir un penalty et s’est vu refuser un but et une passe décisive pour des positions de hors-jeu, certes limites mais existantes.

Samedi, la France affrontera la Hongrie. On attend une victoire pour valider la qualification, mais on espère aussi voir un peu plus de jeu, notamment du trio offensif.

crédit photo: RMCSPORT

Paris United

GRATUIT
VOIR