à la uneArticleCompétitionsL'équipeLe Club

LDC : La Juve et les mauvais souvenirs

En plus du Maccabi Haïfa, le PSG affrontera donc la Juventus et le Benfica dans sa poule de Ligue des champions. Pour les supporters parisiens, l’évocation du club italien rappelle de mauvais souvenirs. 

C’est un peu le moment attendu qui lance vraiment la saison. Le tirage au sort de la Ligue des champions, c’est l’excitation des noms que le PSG va affronter mais aussi les premières projections pour envisager la première place et recevoir au retour des huitièmes de finale. Le club de la capitale a donc hérité de la Juve, du Benfica et du Maccabi Haïfa.

Une Juventus à la recherche de son prestige

La Juventus, c’est l’histoire du football européen. Pourtant, depuis trois ans, le club italien ne marche même plus sur la Série A. La faute à des recrutements ratés, que ce soit chez les entraîneurs ou chez les joueurs.

Cette saison, Pogba est revenu mais est déjà blessé. De Ligt, Chiellini et Dybala sont partis. Quant à Vlahovic, il a six mois de vécu avec son club, lui qui était arrivé au dernier mercato d’hiver.

La Juve, c’est aussi l’occasion de retrouvailles avec Rabiot et Di Maria. Le français était parti en Italie en déclarant qu’il allait dans un club plus structuré que le PSG et qu’il y allait aussi pour aller plus loin en Ligue des champions. Résultat ? Depuis son arrivée, il n’a jamais terminé une saison européenne après les rouges et bleus.

Des mauvais souvenirs pour les plus anciens

L’autre retrouvaille, plus fraiche, c’est Angel Di Maria. L’argentin a passé sept ans dans la capitale française. Arrivé au bout de son contrat, il a rejoint le club transalpin cet été et s’est déjà attiré les compliments de son entraîneur Massimiliano Allegri.

Malgré cela, les italiens souffrent. Dans le jeu, c’est ennuyeux et on se demande même encore parfois où veut aller le coach. Dans les résultats, ce n’est guère mieux. Quatrième il y a deux ans, troisième la saison dernière, les turinois ont démarré la saison en battant Sassuolo, en faisant match nul à la Sampdoria mais aussi à domicile face à la Roma.

Enfin, pour les plus anciens, la Juve, ça évoque des souvenirs. Le duel SusicPlatini et le PSG éliminé sans avoir perdu (2-2 puis 0-0). Le duel de la saison 92-93 où les parisiens d’Arthur Jorge avaient dominé aller et retour mais s’étaient inclinés face au talent de Baggio. Mais aussi cette terrible claque en supercoupe d’Europe 1996 quand la Juve était venue humilier le PSG de Raï 1-6 au Parc des Princes.

Le club de la capitale n’a donc jamais battu la vieille dame mais un PSG sérieux et concentré devrait modifier l’histoire. Il faudra le montrer le 6 septembre en ouverture puisque c’est face aux italiens, au Parc des Princes, que les rouges et bleus ouvriront cette phase de groupe.

Paris United

GRATUIT
VOIR