Photo : Conférence de presse de Christophe Galtier avant PSG - Brest
à la uneArticleCompétitionsConférence de presseL'équipeLe Club

Galtier : J’avais prévu de faire d’autres changements mais

Des nouvelles de Kimpembe ?

Il est blessé. A minima une lésion musculaire mais un point sera fait dans 48H. Il sera de toute façon indisponible pour les 2 prochains matchs.

Êtes-vous satisfait de ce que vous avez aujourd’hui ?

Satisfait offensivement en première période. Je pense qu’on mérite de mener au score avec un ou deux buts de plus. J’ai senti même en première période, qu’on avait mis du temps à rentrer dans le match. Mais on ne mène que d’un but d’écart.

En seconde période, même si on a eu une ou deux situations, on a souffert. On a fait beaucoup d’erreurs techniques et donc on a remis Brest en confiance. L’équipe était coupée en deux et ça a été un problème. Heureusement que Donnarumma arrête le penalty.

Il y avait aussi de la fatigue après la Juve mais on ne peut pas laisser l’adversaire espérer comme ça.

Votre avis sur la fin de match de Kimpembe et notamment la dernière faute ?

Sur la situation, pour moi, il y a un tacle engagé mais sur le ballon. L’arbitre a la Var et son assistant juste devant l’action. S’il ne sort pas le deuxième carton, c’est qu’ils estiment qu’il n’y a pas carton.

Le match d’aujourd’hui était coincé entre 2 matchs de ligue des champions.

C’est l’enchainement des matchs. Après la ligue des champions, il y a toujours une redescente mentale, émotionnelle. Brest avait aussi vécu un début de saison difficile. J’avais deux options pour l’équipe qui démarrait. Soit un onze très modifié, soit partir avec des certitudes. J’ai donc pris la décision de démarrer avec notre trio offensif et avec l’espoir de faire la différence vite et pouvoir faire des changements. Mais on peut tout prévoir, tout ne se passe pas toujours comme prévu.

Sorti Mbappé et Neymar en même temps, était-ce difficile alors que la décision n’était pas faite ?

Ney et Kylian ont beaucoup couru face à la Juve. Neymar avait aussi un carton et il y avait une réflexion pour rester à onze sur le terrain. Mais il y a aussi Sarabia et Ekitike qui ont des fourmis dans les jambes et qui méritent de jouer.

Avez-vous eu des hésitations au milieu ?

Il n’était pas prévu que Verratti démarre mais le forfait de Renato Sanches m’a obligé à l’aligner. Oui, si le scénario avait été différent, j’aurais fait les changements plus tôt et différents.

Ce soir, Neymar dépasse Pauleta. Quel regard portez-vous sur son début de saison ?

Je ne découvre pas le joueur mais je découvre l’homme. Son investissement avant, pendant et après les séances est important. S’il dépasse Pauleta, ce n’est pas anodin. C’est un grand professionnel.

Paris United

GRATUIT
VOIR