à la uneAvant matchCompétitionsConférence de presse

Finale de Ligue des Champions / Conférence de presse de Thomas Tuchel : « Nous sommes confiants »

J-1 avant la grande finale entre le PSG et le Bayern Munich. À la veille de ce jour tant attendu par le club, les joueurs et les supporters, Thomas Tuchel a répondu aux questions des journalistes pendant l’habituelle conférence de presse d’avant-match. L’entraineur allemand pourrait lui aussi remporter demain sa première Ligue des Champions et donner une nouvelle dimension à sa carrière. 

Etat de santé de  de Marco Verratti, Idrissa Gueye et Keylor Navas

Thomas Tuchel : « Marco et Idrissa ont fait un entrainement avec nous après le match contre Leipzig, sans problème. Ils sont sur le terrain aujourd’hui, complètement, les deux sont disponibles. Pour Keylor c’est autre chose, il va essayer aujourd’hui pour la première fois complètement et après on prendra la décision, si oui ou non, il joue. On décidera après l’entraînement. »

Prendre le risque de faire jouer Marco Verratti

Tuchel : « Sa blessure, c’était un coup, ce n’était pas une blessure musculaire donc le risque n’est pas grand, Est-ce qu’il a les capacités pour jouer 120 minutes ? Bien sûr que non, mais on doit d’abord répondre à la question « est-ce qu’il est prêt pour jouer ?» Si rien n’arrive maintenant pendant l’entrainement, c’est clair que oui et après on peut décider demain matin s’il commence ou non.  Il est capable car c’est une question de douleur, ce n’était pas une blessure musculaire. Il a pris un coup douloureux mais maintenant il se sent bien et il s’entraine avec le groupe sans problème. Il est disponible. Il ne pourra pas jouer 120 minutes  ou 90 minutes, ce sera difficile car on attend un match avec beaucoup d’intensité mais s’il peut jouer on décidera après l’entrainement s’il commence ou termine le match pour nous »

Faut-il imposer son jeu face à un adversaire comme le Bayern ?

Tuchel : « On a toujours respecté notre adversaire. C’est à mon avis toujours nécessaire de donner des informations, des détails à mon équipe, des solutions offensivement et défensivement et c’est nécessaire d’adapter quelques détails selon l’adversaire. On a fait ça à chaque match en Ligue des Champions et on va faire la même chose demain. C’est nécessaire pour exploiter des espaces. Ça va être difficile parce que Munich a gagné presque tous ses matchs cette année, ils sont très forts avec la qualité individuelle, leurs capacités et l’intensité dans leur jeu. Mais il y a toujours des espaces à trouver, toujours des solutions. Ça sera difficile mais c’est une finale, et dans une finale c’est important de trouver un mix entre avoir des joueurs et en confiance, et trouver des situations clés. On peut trouver des espaces qui sont peut-être décisifs. On n’adapte pas trop mais on adapte les détails, mais une finale ce n’est pas un match pour faire de grands changements.  »

La préparation du match 

Tuchel : « On se prépare avec l’équipe de la même façon qu’on a préparé Dortmund, l’Atalanta, Leipzig, On doit toujours s’adapter au nombre de jours qu’on a pour se préparer. Hier on a montré des vidéos à l’équipe, on a fait un entrainement tactique et aujourd’hui c’est encore la routine, c’est la même façon qu’avant Leipzig. Il y a le test du COVID, l’entrainement dans le stade et aujourd’hui on ne fera pas de tactique, ce sera plus libre, pour que les joueurs aient de bons sentiments et profitent. Demain, on fera deux réunions et on mangera ensemble. Ce n’est pas le moment de changer les choses. C’est une grande finale, une finale entre deux équipes très très fortes et on ne va pas changer l’habitude des joueurs   »

Ce que l’expérience de Navas en finale de Ligue des Champions peut apporter à l’équipe

Tuchel : « Je parle beaucoup de ça avec Keylor, on en a parlé avant les demi-finales. On a aussi Angel (Di Maria) et Neymar qui ont gagné cette compétition. Dans cette compétition, c’est un avantage d’avoir des joueurs habitués à jouer des finales. Mais ce n’est pas l’avantage décisif. Le PSG est un grand club et s’est toujours amélioré, il est de plus en plus grand en Europe. C’est un grand défi contre le Bayern demain mais nous sommes aussi confiants. Nous sommes ici et nous avons le sentiment de le mériter et maintenant le défi est de faire un bon match, de combattre contre cette équipe et nous sommes prêts pour ça »

 

Paris United

GRATUIT
VOIR