à la uneActualités du ClubArticleCompétitionsL'équipeLe Club

C1: A quoi s’attendre ?

Ce vendredi à 12H aura lieu le tirage au sort des quarts de finale de la ligue des champions. Même si quelques historiques manquent à l’appel, le PSG doit s’attendre à du lourd, avec, comme d’habitude, des équipes à éviter.

C’est toujours un moment excitant ce tirage au sort. Vendredi, à 12H, le PSG connaitra son adversaire pour les quarts de finale de la ligue des champions (aller le 6 ou 7 avril, retour le 13 ou 14 avril) et on est pressé de savoir.

Pour la première fois depuis de nombreuses années, Messi et Ronaldo ne participeront pas aux quarts de finale et c’est déjà un évènement. Chez les habitués, il manquera Barcelone, éliminé par le PSG, et la Juve, sortie par le FC Porto.

En cette saison compliquée pour de nombreuses équipes, on peut se demander s’il existe un bon tirage ? Pas sûr tellement il peut tout se passer, notamment en raison des lacunes athlétiques de beaucoup de joueurs, qui reviendront, pour certains, au moment des matchs aller, d’une série de trois matchs en sélection.

Parmi les adversaires les plus compliqués, on citera évidemment le Bayern. Le club allemand est toujours aussi constant et solide. Même si, cette saison, il est arrivé aux partenaires de Lewandowski d’être régulièrement menés au score, leurs certitudes et leurs puissances offensives ont presque toujours fait la différence.

Après un début de saison difficile, Manchester City s’est bien repris en enchainant 21 victoires consécutives. Guardiola a fait évoluer son équipe, notamment grâce à l’apport de Juanma Lilo, son nouvel adjoint.

Rendez-vous avec Tuchel et Silva ?

Viennent ensuite Liverpool et le Réal. Pour les anglais, en premier league, la saison est très dure, surtout avec la perte de Van Dijk. Les reds n’arrivent plus à mettre l’intensité qu’on leur a connue. Mais en ligue des champions, ils font le job et ont sorti le RB Leipzig assez logiquement. Quant aux espagnols, c’est souvent la même chose. On a l’impression que cette équipe est en fin de cycle, qu’elle n’a plus les ressources, mais elle est là, avec un Benzema exceptionnel, Kroos et Modric capables d’élever leur niveau de jeu dans des matchs à enjeu, et un Ramos toujours leader.

Toujours en course, Dortmund s’avancerait dans une sorte de revanche de la saison dernière. Les allemands ont licencié leur entraineur, Lucien Favre, et alternent le bon et le moins bon. Le bon, c’est leurs qualités offensives, le moins bon c’est la défense.

Porto semble également faire figure d’équipe la plus abordable, sur le papier en tout cas. Mais les portugais ont réalisé une très belle prestation à l’aller face à la Juve, et un match retour plein de caractère et de combativité, à l’image de Pepe, intraitable en défense.

Enfin, reste Chelsea. Depuis l’arrivée de Thomas Tuchel, l’équipe est métamorphosée et certains joueurs semblent revivre, à l’image de Rudiger. Si on se fie à l’histoire du PSG, aux signes du destin, on se dit que tout est écrit pour que le club de la capitale hérite du club anglais avec un affrontement face à Tuchel et Silva, après avoir rencontré Cavani en phase de poules, en plus de l’historiques entre les deux clubs en ligue des champions.

Quel que soit le tirage, le PSG va devoir élever son niveau de jeu et espérer récupérer le maximum de joueurs pour aborder ces rencontres avec le plus d’atouts possibles. Vivement demain.

Paris United

GRATUIT
VOIR