à la uneArticleAvant matchL'équipeLe Club

Barça v PSG J-1: Des rôles clés

À 24 heures du match à Barcelone, on connait pratiquement l’équipe qui devrait démarrer. Même si le PSG va avoir besoin d’un collectif fort, certains joueurs vont avoir un rôle très important à jouer.

Malgré les blessés, les retours de blessure, les joueurs en méforme, Pochettino a le choix en nombre, l’équipe qui devrait démarrer à Barcelone est presque connue, même si une surprise n’est jamais à écarter. Navas évidemment, avec, devant lui, Florenzi, Marquinhos, Kimpembe et Kurzawa. Au milieu, on retrouvera le trio Paredes, Gueye et Verratti, le petit italien évoluant sûrement le plus haut des trois avec une grande liberté. En attaque, Mbappé et Icardi devraient être accompagnés par Moïse Kean.

La première clé sera évidemment Navas. Le gardien parisien a montré depuis son arrivée pourquoi il avait été si important dans les victoires en Ligue des champions du Real Madrid. Non seulement il est très bon sur sa ligne, réalisant les arrêts qu’il faut à des moments importants, mais il apporte aussi une sérénité à sa défense.

Quand il est là, les quatre défenseurs n’hésitent pas à défendre en avançant parce qu’ils se savent protégés. Ils ne sont pas à se dire « si on se rate, on va prendre un but ». Quand on défend avec confiance et sérénité, on est logiquement bien meilleur. Mais celui qui va avoir un rôle important mardi soir, c’est Marquinhos.

Le capitaine va devoir recadrer tout le monde dans le travail défensif notamment, mais aussi se comporter comme un vrai patron quand il faudra avancer pour mettre de l’intensité, du pressing, mais aussi quand il faudra subir un peu plus.

Le milieu, la clé du match

Dans les matchs de haut niveau, on a tendance à dire que le match se gagne ou se perd dans le cœur du jeu. Mardi soir, Paredes, Gueye et Verratti vont avoir des rôles très importants.

L’argentin va devoir être bon dans la relance, mais ça, pas de problème. En revanche, il va devoir courir pour apporter du surnombre dans les zones de pressing. Et là, on a plus de doute. D’ailleurs, il ne va pas falloir qu’il évolue trop bas comme il en a l’habitude car ça risquerait de trop vite couper l’équipe en deux.

Pour Gueye, le rôle va être simple : courir, compenser les déséquilibres, récupérer des ballons et jouer simple, le plus possible vers l’avant. C’est son défaut depuis plusieurs mois où il n’ose prendre aucun risque. Sans prise de risque, le PSG sera sous pression.

Avec eux, Verratti devra tout faire. Être au milieu pour défendre, mais aussi être plus haut pour être à la passe qui fait mal, celle qui doit lancer Mbappé ou Kean, ou encore trouver Icardi en relais. De sa performance, dépend une grande partie du résultat.

Enfin, devant, deux missions importantes : défendre pour éviter de laisser les latéraux en un-contre-un et prendre la profondeur pour faire mal à la défense catalane. Que ce soit Kean ou Mbappé, ils ne doivent pas demander le ballon dans les pieds pour éliminer, défier. Ils doivent demander le ballon dans les espaces qui vont être libérés par la montée des latéraux et profiter de leur avantage dans la vitesse pour prendre à défaut les défenseurs.

Restent deux éléments capitaux : le calme et l’efficacité. Tout le monde devra rester concentré, serein, ne pas sortir de son match. Quand on dit cela, on pense évidemment principalement à Verratti et Paredes.

Concernant l’efficacité, on peut imaginer tous les scenarii possibles, mais c’est ce qui fait la différence. Même si Paris n’a pas dominé le Bayern, s’il avait marqué sur les trois situations de la première période de la finale, oui, le match aurait été totalement différent. Mardi soir, ce sera pareil : le PSG ne doit pas avoir besoin de cinq occasions pour marquer un but.

Depuis le tirage au sort, tout le monde est excité par cette nouvelle confrontation. On y est et il ne va pas falloir avoir de regrets.

Paris United

GRATUIT
VOIR