Crédits photo : psg.fr
à la uneActualités du ClubAvant matchL'équipeLe ClubLes joueurs

Angel Di Maria : « Le jour de mon arrivée, je me suis senti chez moi, comme si j’avais été ici toute ma vie. »

Dimanche soir à 20h45, le Paris Saint-Germain accueillera le Stade de Reims pour cette 22ème journée de Ligue 1. Pour l’occasion, PSG TV s’est entretenu avec Angel Di Maria, afin de faire le bilan sur la première partie de saison parisienne.

Positif à la COVID-19 en ce début de mois de janvier, Di Maria avait été éloigné des terrains pendant un certain temps. Tenu à l’isolement, il tient à rassurer tout le monde quant à ses sensations depuis son retour : « Je me sens très bien. Dieu merci, je n’ai eu aucun symptôme, j’ai juste patienté à la maison que les jours passent pour reprendre l’entraînement ». Il ajoute : « Petit à petit, je me sens mieux, j’ai plus de rythme et c’est important. ».

La domination au classement

En arrivant en 2022, le Paris Saint-Germain s’est créé une avance très confortable sur ses adversaires. 11 points les séparent du deuxième du classement, l’OGC Nice. Di Maria commente à ce sujet : « Je pense que cette année nous avons commencé très fort, avec l’envie d’essayer de tout gagner à nouveau et c’est l’important ». L’Argentin en profite pour glisser quelques mots sur le championnat dans lequel évolue le club parisien : « Je pense aussi que le championnat français a beaucoup grandi, et petit à petit il s’est beaucoup amélioré. Toutes les équipes vous offrent de grands matches, pas seulement nous, alors je ne pense pas que ce soit facile d’y évoluer. »

Le jeu du PSG a souvent été la source de critique, considéré comme trop pauvre au vu de la qualité de son effectif. Di Maria répond : « Après, les critiques sont normales dans ce milieu. Mais nous devons ne penser qu’à nous, travailler tous les jours, être à 100 % et faire en sorte d’être toujours au meilleur niveau. »

L’intégration des nouveaux

Avec son mercato de grande envergure, le PSG a dû gérer l’arrivée de plusieurs joueurs afin de renforcer l’effectif. Gianluigi Donnarumma assure le poste de gardien pour plusieurs années, Achraf Hakimi comble le problème du latéral droit au gros volume de jeu. Georginio Wijnaldum, Sergio Ramos et Leo Messi complètent le groupe, ce qui renforce la compétitivité du Paris Saint-Germain. Ainsi, El Fideo s’exprime sur la question de leur intégration, afin d’atteindre le meilleur niveau possible : « Quand un joueur arrive lors d’une nouvelle saison, je pense qu’il est difficile de pouvoir s’adapter dans la foulée, et de pouvoir former une équipe parfaite d’un seul coup. Ce n’est pas facile, et même avec les meilleurs joueurs du monde, quand on ne se connait pas encore, il faut créer cette connexion. » L’Argentin fait tout de même preuve d’optimisme quant au futur jeu parisien : « Mais on essaye petit à petit d’assembler toutes ces pièces et les choses s’arrangeront d’elles-mêmes. L’important c’est de gagner, c’est la victoire. C’est ce qui nous donne aussi la confiance nécessaire pour continuer à travailler et essayer de rassembler tout le monde autour du même objectif. »

Cette intégration se passe aussi en dehors du terrain, comme le souligne Di Maria en parlant de son expérience personnelle à ce sujet : « Le jour de mon arrivée, je me suis senti chez moi, comme si j’avais été ici toute ma vie. Je me suis adapté très vite, très bien. Parce que j’avais des coéquipiers comme Pastore, Pocho, Marco, Ibra, Maxwell, Thiago Motta, et qu’ils ont tous facilité mon intégration dès le premier jour. Leurs femmes ont aussi accueilli ma femme. »

La connexion forte qui existe entre le PSG et l’Argentine s’est bien renforcée au fil des années, que ce soit avec les arrivées de Paredes ou de Messi grâce à une intégration rapide : « Quand Paredes est venu à Paris, ou quand Leo Messi est arrivé plus récemment, nous avons essayé à notre tour d’aider, de leur donner des conseils et de faire en sorte qu’ils s’adaptent le plus rapidement possible. Je pense que c’est la chose la plus importante, de les mettre à l’aise dès le premier jour. »

Réapprendre à jouer ensemble

Leo Messi, Leandro Paredes et Angel Di Maria évoluent ensemble avec la sélection d’Argentine depuis maintenant plusieurs années. Il ne faut pas remonter longtemps avant de constater leur dernier exploit, qui est la victoire de la Copa America face au Brésil de Neymar et Marquinhos. De cette manière, nous pourrions nous demander si cela facilite la connexion entre les trois Argentins. Pour Di Maria, « C’est du 50/50 ! Je pense que c’est une bonne chose d’avoir déjà une connexion avec Leo, parce que je le connais, parce que je sais où il se positionne en temps normal, où il cherche le ballon, où il a l’habitude de le prendre pour pouvoir marquer ou pour le récupérer avant un duel. »

El Fideo met justement l’accent sur les différences entre leurs coéquipiers de sélection et de club : « C’est évident que quand tu évolues en club, les mouvements des autres coéquipiers, de Kylian à Marco, de ceux qui jouent font que ses propres mouvements sont aussi différents. » Mais, l’ailier argentin compte surtout sur une évolution du groupe afin que l’individu s’améliore : « Je pense que c’est un peu de tout et que petit à petit, chaque pièce va s’emboîter, qu’il va s’améliorer de plus en plus, comme le reste du groupe. ».

Une victoire à domicile face à Reims permettra au Paris Saint-Germain de creuser l’écart avec ses adversaires.

Crédits : psg.fr

Paris United

GRATUIT
VOIR